Proliant Première solution de biocontrôle pour un démarrage sécurisé du maïs

Terre-net Média

La solution de biocontrôle Proliant vient de recevoir une AMM pour usage sur maïs, « afin d’aider la culture à gagner en vigueur et mieux supporter les stress abiotiques, et ce, dès les stades précoces », présente Philagro.

« Issue de la recherche Valent Biosciences Corporation, filiale de Sumitomo Chemical, actionnaire majoritaire de Philagro, Proliant permet un bon démarrage du maïs, même en conditions limitantes de sol, ou en cas de stress climatique, notamment durant les épisodes de sécheresse désormais récurrents dans l’Hexagone.  »

« Classée biocontrôle et sans résidus mesurables » , cette solution à base d’acide gibbérellique GA3 est homologuée sur cultures de maïs grain, ensilage, pop-corn et semences porte-graines. Elle est recommandée pour « stimuler la synthèse de protéines et d’enzymes agissant sur la croissance de la plante (y compris le système racinaire), intervenant en complément de la production naturelle de GA3 de la plante. Il en résulte des parois cellulaires plus flexibles, autorisant naturellement leur expansion et leur élongation. Au champ, l’effet est visible à la fois sur le chevelu racinaire et sur les parties aériennes, ce qui permet une meilleure photosynthèse », explique Philagro.

Les essais menés par la firme mettent en évidence « + 4,2 q/ha supplémentaires en grain et + 1,6 t de MS/ha en ensilage. [...] Proliant est également breveté pour son effet sur l’augmentation de la production laitière ». 

À noter aussi : Proliant est utilisable au stade BBCH 13- 15 (3-5 feuilles) à la dose de 25 g/ha. « Il peut être mélangé à un herbicide qui s’utilise au même stade. Ses granulés solubles se dissolvent immédiatement, pour 100% d’actifs disponibles. » Il est commercialisé en bidon de 250 g pour une couverture de 10 hectares.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous