Retour sur les Culturales Saaten-Union présente ses variétés, lignées comme hybrides, et leurs avantages

VM Terre-net Média

L’innovation de Saaten-Union se décline en variétés hybrides comme en lignées. Le semencier place Chevignon au cœur de sa gamme lignées, aux côtés d’un ensemble de « solutions gagnantes blé hybride » dont les nouveautés Hyking et Hydrock sont les exemples. Il en profite également pour évoquer l'intérêt du blé hybride dans un certain nombre de situations.

Animation autour de Chevignon sur les Culturales.Animation autour de Chevignon sur les Culturales. (©Saaten-Union)

Saaten-Union a profité des Culturales 2017 pour présenter ses nouveautés en blé, orge d’hiver et intercultures, et évoquer le positionnement des hybrides dans les exploitations françaises. En s’appuyant sur ses données internes mais aussi sur les résultats collectés auprès de la prescription ou la distribution, Saaten-Union met en avant l’intérêt de semer un blé hybride « en blé sur blé, en petites terres (sols argilo calcaires, sables,…), en blé de tournesol ou de maïs ». Un cinquième positionnement : « les semis précoces à très précoces. Une pratique qui exige des profils spécifiques (tardivité à montaison, tolérance au froid) comme ceux des variétés Hybery et Hyguardo. Hyfi est plus spécialement recommandé en blé sur blé en regard de ses résultats, tout comme Hybiza peut l’être en blé de maïs au vu de son excellent comportement vis-à-vis du risque mycotoxines. »

Variété demi-précoce inscrite BPS, Hyking, nouveauté de l'année, est destinée à une vaste zone Nord Loire. Il se distingue par son « excellente productivité (inscrit à plus de 114 % des témoins), par une tolérance aux maladies sans faille, et par sa résistance à la cécidomyie ». Hydrock est quant à lui un blé hybride très précoce à épiaison. Il se démarque aussi par sa productivité (inscrit en tête de sa série au CTPS avec un score de 118,5 % des témoins), « sa tolérance à l’ensemble des maladies du feuillage ou de l’épi, et sa valeur en panification ».

Le blé hybride représente aujourd’hui une surface d’environ 100 000 ha, soit une part de marché proche de 4 % des semences certifiées.

De nouvelles lignées reconnues

Du côté des lignées, Saaten-Union présentait notamment Creek « déjà bien installée en région Nord tandis que la nouveauté Chevignon se fait remarquer. Elle bénéficie, en effet, d’un démarrage record avec plus de 1 300 hectares de multiplication, la plus importante surface des 15 dernières années pour un lancement. » BPS demi-précoce, cette variété possède de nombreux atouts : « productivité, tolérance aux maladies et régularité ». Également lancé cette année, Luminon est un blé demi-précoce remarqué pour son look en végétation et sa tolérance aux maladies. Enfin, Faustus est une variété plus tardive avec « de bons rendements en grain et en paille, une excellente tolérance à la fusariose et des taux de protéines très favorables ».

Le programme conduit en orges hybrides par le semencier a permis le dépôt à l’inscription des toutes premières variétés. « La variété d’orge d’hiver 6 rangs Hirondella, tolérante à la jaunisse nanisante de l’orge, pour laquelle la malterie manifeste déjà un intérêt, en est un bel exemple. » Du côté des intercultures, alors que « la moutarde blanche Cover est à nouveau première des ventes », de nouvelles références intègrent la gamme des mélanges Viterra. La moutarde brune rejoint ainsi le catalogue avec la variété Terrafit, tandis que deux moutardes blanches, Classic et l’anti-nématode Verdi, seront proposées en essais dès cet été.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous