Lin La profession se veut rassurante sur la disponibilité des semences certifiées

Bénédicte Normand Terre-net média

Les prévisions de surfaces de lin ont évolué. La filière semences veut rassurer les liniculteurs sur la disponibilité et la qualité des semences, en apportant cependant quelques conseils de prudence.


Des recommandations de prudence pour assurer
une bonne implantation (© B.N., Terre-net)
En octobre 2007, les professionnels de la filière semences annonçaient qu’il y aurait suffisamment de semences certifiées pour approvisionner les liniculteurs. Depuis, les surfaces ont évolué et donc les besoins en semences également. Mais, « la filière fait et fera tout ce qui est nécessaire pour approvisionner le marché en semences de qualité » souligne le Gnis dans un communiqué.

Le Gnis assure que les professionnels ont pris toutes les mesures pour assurer la qualité des semences mais incite à la prudence en rapportant les recommandations de la filière semences : « Les lots sont de bonne voir très bonne qualité selon les critères de certification sans avoir les niveaux par exemple de germination de 98% et 100% comme la plupart des lots des années précédentes. Rappelons que la norme de germination pour les semences certifiées de lin est de 92%. C’est l’énergie germinative, critère difficile à quantifier, qui pourrait montrer certaines faiblesses pour une minorité de lots ».

Maitriser la profondeur de semis

Pour réussir l’implantation, la profession recommande donc de soigner les conditions de semis et la préparation du sol. La maîtrise de la profondeur de semis à 2cm est primordiale. Il faut viser une densité de 1.600 à 1.800 plantes levées au m² : « Réduire la dose de semis serait prendre un risque en 2008 » note le Gnis.

A lire également, pour en savoir plus :

Lin - Il y aura assez de semences certifiées pour approvisionner les agriculteurs


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous