Exportations de céréales Le groupe Soufflet continue son développement sur le port de Metz

Terre-net Média

Le groupe Soufflet entreprend la construction d'un nouveau silo d'une capacité de 40 000 tonnes sur le port de Metz. L'objectif est de poursuivre la valorisation des productions céréalières françaises à l'export.

Présent sur le port de Metz depuis 1988, le groupe Soufflet y lance la construction d'un nouveau silo d'une capacité de 40 000 tonnes, qui permettra d'atteindre une capacité de stockage de 144 000 tonnes. Le groupe réceptionne plus de 500 000 tonnes de marchandises chaque année sur le premier port fluvial céréalier de France, afin de les exporter vers l'Allemagne et le Bénélux.

Avec un budget de 9 millions d'euros, l'objectif de cette construction est double : « consolider le développement en Lorraine en valorisant au-delà des 400 000 tonnes de céréales collectées dans la région, mais aussi créer des débouchés pour les céréales venant de zones plus éloignées telles que la Côte d'Or, la Marne ou la Haute-Saône », explique le groupe. Le silo actuel, composé de six cellules métalliques ventilées, devrait comprendre « une nouvelle fosse de réception, ainsi qu'une tour de manutention et de nettoyage afin d'assurer la mise aux normes des produits avant leur expédition par voie d'eau ».

Ce nouveau silo devrait être opérationnel d'ici la moisson 2020 et permettre de « relever deux défis » :

  1. Apporter « une solution, par un stockage tampon, au phénomène des basses eaux qui entrave de plus en plus régulièrement la navigation et donc l'expédition depuis Metz ». 
  2. Développer « un fret respectueux de l'environnement » grâce aux axes ferroviaires et fluviaux.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous