Témoignages d'agriculteurs La technique au service de l'agronomie : le télégonflage

Leslie Gadal Terre-net Média

Tony et José Godineau, agriculteurs dans le Maine et Loire sont à la pointe de la technologie. Leur objectif : exploiter la technique pour limiter la compaction des sols. Les deux frères nous présentent ainsi le télégonflage, un matériel permettant le réglage en temps réels, de la pression des pneumatiques depuis la cabine du tracteur.

Terre-net Média : Vos sols sont-ils sensibles à la compaction ?
Tony Godineau :
Nos sols sont argilo-calcaires profonds avec plus de 50% d’argiles. Ils sont donc très sensibles à la compaction.


Tony et José Godineau devant leurs silos.
(© LG, Terre-net Média)
Terre-net Média : Quel type de techniques avez-vous développé pour éviter ce phénomène ?
T.G. :
Notre souci premier était d’adapter les pressions des pneumatiques aux gabarits des machines de plus en plus importants. Je suis très pointilleux en ce qui concerne les pneumatiques.
Nous avons donc investi, depuis une dizaine d’année environ, dans un système de télégonflage qui nous permet d’adapter la pression au champ entre 500g et 1 bar et sur route entre 1,2 bar et 1,6 bar. En ce qui concerne les remorques des épandeurs, les pressions sont plus élevées et se situent respectivement vers 900g au champ et entre 2,7 bars et 3 bars sur la route. Les écarts concernant les remorques sont plus importants, mais c’est normal parce qu’elles ont tendance à tasser davantage du fait que leurs roues soient plus petites. Cette solution permet d’utiliser le même engin au champ et sur la route, ce qui ne serait pas le cas avec un transbordeur, dont les pneus sont généralement gonflés à plus d’1 bar. C’est aussi valable pour les pulvérisateurs.

Terre-net Média : Combien de temps vous faut-il pour gonfler ou dégonfler vos roues ?
T.G. :
En fonction des pressions, il faut de 50 secondes à 2 minutes pour dégonfler les pneus et environ 5 minutes pour les gonfler, en fonction des pressions.
José Godineau : Pour gagner un peu de temps, je commence généralement à regonfler les pneus pendant le dernier passage.


Gonfler ou déglonfler en un tour de main! (© LG, Terre-net Média)
Terre-net Média : Quel est le gain de cette technique ?
T.G. :
Cette technique nous permet tout de même d’allonger le calendrier de travaux et d’entrer dans les parcelles plus humide, ou bien d’effectuer les travaux plus rapidement. Nous devons tout de même respecter le temps de ressuyage du sol pour entrer dans les parcelles. Le patinage a cependant été diminué de 5 à 7%, diminuant du même ordre la consommation énergétique des tracteur. L'économie de carburant s'est aussi constatée lors de la conduite sur route. Malgré les évolutions proposées par les fabricants de pneus, nous continuerons à utiliser le système de télégonflage qui assure une gestion plus précise des pressions des pneumatiques.
Je ne conçois pas un tracteur sans télégonflage. La majorité des pneumatiques des tracteurs sont réglés à des pressions intermédiaires. Selon moi, pour des raisons de sécurité, je préfère que mes pneumatiques soient réglés à la bonne pression et rouler à 40km/h sur route, en plus ça fait des économies d’énergie.
A l’origine, ce système a été adopté pour des raisons agronomiques pour éviter le tassement des sols. Notre objectif était surtout de ne pas compacter.

Les frères Godineau ne s'arrêtent pas à la technique

A lire également :
La technique au service de l'agronomie : le système Rtk, en cliquant ICI
Plus d'agronomie et moins d'intrants, en cliquant ICI


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous