Fumure de fond Timac Agro poursuit ses actions de sensibilisation sur le phosphore

MO Terre-net Média

Constatant un « désinvestissement global » sur le phosphore, Timac Agro s'est engagé depuis 2015 dans des actions de sensibilisation pour cet élément indispensable à la nutrition des végétaux. Ces actions ayant suscité l'intérêt des agriculteurs, l'entreprise renforce sa démarche en 2018 avec plus de 100 rencontres professionnelles sur l'efficience du phosphore.

Timac Agro poursuit ses actions de sensibilisation sur le phosphore. Plus de 100 rencontres sont organisées en 2018 pour les agriculteurs sur l'efficience du phosphore en partenariat avec la distribution agricole. L’objectif : « rappeler les enjeux liés au phosphore, un élément incontournable dans la valorisation de l’azote », présente Pierre Le Coz, directeur général de Timac Agro.

Ces rencontres sont organisées en région et animées par les experts terrain Timac Agro. Elles s'appuient sur « un partage d'expériences permettant d'orienter les choix stratégiques des agriculteurs dans les sols, son rôle, ses enjeux... », indique l'entreprise dans son communiqué. Au programme :

  • « État des lieux local du phosphore dans les sols »,
  • « Focus sur le blocage du phosphore afin de pouvoir appréhender au mieux les solutions agronomiques à envisager »,
  • Présentation par Timac Agro des derniers résultats de la gamme Top-phos, contenant une « nouvelle matière première homologuée de superphosphate complexé (reconnue pour sa capacité à rendre le phosphore deux fois plus efficient que dans une fertilisation traditionnelle de type superphosphate) ».

Cette démarche fait suite au constat de Timac Agro : « les apports de phosphore ont été divisés par 4 en 40 ans en France, menant à un appauvrissement des sols, particulièrement fort dans de nombreuses régions françaises », précise Pierre Le Coz. D'après une étude de l'Union des industries de la fertilisation et d'Invivo, « après quatre ans d’impasses en phosphore sur blé, la perte de rendement peut atteindre jusqu’à 20 q/ha sur sol bloquant ».  « Ces rencontres phosphores s'inscrivent dans la dynamique de sensibilisation engagée dès 2015 par Timac Agro » avec l'organisation de colloques et le lancement de l'application Phospho'or en juin 2017.

Pour en savoir plus sur l'application Phosph'Or : Fumure de fond - Quand le phosphore devient un facteur limitant du rendement

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous