Gaucho Une étude de l'Afssa remise au ministère de l'Agriculture

AFP

PARIS, 26 février 2004 - Une étude de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) réalisée en 2000 sur le Gaucho, l'un des deux insecticides accusés par les apiculteurs de décimer les abeilles, a été remise mardi dans sa version définitive au ministère de l'Agriculture, a indiqué jeudi l'Afssa.

"On ne dit pas que le Gaucho ne tue pas. On dit qu'on a fait une étude expérimentale et que dans ce cadre, on a vu un effet transitoire sur les abeilles qui avaient accès à du sirop supplémenté à l'imidaclopride" (principe actif du Gaucho de Bayer), a précisé à l'AFP Michel Aubert, directeur du laboratoire de Sophia-Antipolis de l'Afssa, qui a dirigé cette étude, dont Le Figaro faisait état jeudi.

Les abeilles "étaient excitées, mais cela n'a pas entraîné de mortalité en tout cas pas plus que dans les autres ruches où l'on n'avait pas donné d'imidaclopride", a-t-il ajouté.Deux groupes de huit colonies d'abeillles avaient été nourries pendant l'été 2000 avec du sirop de saccharose contenant de l'imidaclopride sur une durée de 34 jours.

Les colonies ont été suivies jusqu'à la fin de l'hiver en même temps que d'autres colonies témoins non nourries avec du sirop supplémenté à l'imidaclopride. L'étude démontre qu'après la période d'expérimentation, l'activité est "redevenue identique" dans les deux groupes, a précisé M. Aubert.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également


Contenu pour vous