Faucheurs d'OGM Demande de renvoi du procès à Toulouse

AFP

TOULOUSE, 14 sept 2004 - Les avocats des huit "faucheurs volontaires" d'OGM, dont plusieurs responsables Verts et José Bové, qui doivent être jugés jeudi à Toulouse pour une opération anti-OGM menée le 25 juillet à Menville (Haute-Garonne), ont officiellement déposé une demande de renvoi du procès, a-t-on appris mardi auprès de Me Marie-Christine Etelin.

"Nous avons sollicité le report du procès car nous n'avons eu connaissance des pièces du dossier que lundi dernier et, dans ces conditions, il est impossible de préparer correctement la défense" des prévenus, a déclaré à l'AFP Me Etelin, l'un des avocats des huits personnes citées à comparaître. "Le tribunal devrait donner une suite favorable à notre requête dans le respect des droits de la défense et, dans ce cas là, il l'annoncera en début d'audience", jeudi après-midi, a poursuivi Me Etelin.

Le 25 juillet dernier, 500 personnes selon les gendarmes, 1.500 selon les organisateurs, ont arraché un champ de maïs OGM cultivé à titre expérimental à Menville. A la suite de cette action, huit personnes ont été auditionnées puis convoquées devant le tribunal correctionnel: José Bové, le secrétaire national des Verts Gilles Lemaire, le député Noël Mamère, le député européen Gérard Onesta et le conseiller régional Michel Daverat (Aquitaine) - Jean-Baptiste Libouban, l'un des animateurs du collectif des Faucheurs volontaires, et les conseillers municipaux toulousains Pierre Labeyrie (Vert) et François Simon (ex-PS).

Très confiants dans le renvoi de l'audience, plusieurs des intéressés tels Gilles Lemaire ou Gérard Onesta, ont indiqué mardi à l'AFP qu'ils ne se déplaceraient pas à Toulouse jeudi et se feraient représenter par leurs avocats.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous