Bilan de santé de la Pac Aide à la qualité de blé dur

Frédéric Hénin Terre-net média

Propositions pour les conditions d'éligibilité, explications, et éléments encore en cours d'arbitrage au ministère... Mais prudence, rien n’est officiellement décidé. La balle est dans le camp du ministère qui doit prendre les décisions finales.

Aide à la qualité de blé dur Globalement, les propositions consistent à reprendre les modalités actuelles. L’octroi de l’aide est subordonné à l’utilisation, dans les zones de production traditionnelle (Provence Alpes Côte d’Azur, Languedoc Roussillon, Midi Pyrénées, Drôme et Ardèche), d’une quantité minimale (110kg/ha ou 2.200.000 grains/ha) de semences certifiées. Premiers éléments surl'aide à la qualité du blé dur.(© Arvalis) La déclaration de surface vaut demande d’aide, pour autant que les conditions soient réunies. Seules les variétés certifiées et répondant à certaines exigences de qualité ouvrent droit à l'aide. Un arrêté du ministère de l'agriculture fixera par campagne la liste des variétés de blé dur éligibles à l'aide. Le dispositif retenu pourrait ainsi être identique à celui mis en œuvre jusqu’en 2009, avec la suppression de la notion de superficie maximale garantie par zone. Estimation du montant de l’aide Le montant de l’aide serait calculé en fin de campagne, sur la base des superficies respectant...

A lire également


Contenu pour vous