Agroalimentaire Occupation de l'usine Lustucru-Riz d'Arles par une partie des salariés

AFP

ARLES (Bouches-du-Rhône), 25 mars 2004 (AFP) - Une cinquantaine des 146 salariés de l'usine Lustucru-Riz d'Arles, fermée depuis les inondations de décembre 2003, occupent depuis jeudi matin leur usine, dénonçant de "grandes inconnues" sur la réouverture du site, a-t-on appris de source syndicale.

Le PDG de Lustucru-Riz, Michel Peudevin, doit annoncer vendredi matin, lors d'un comité d'entreprise, la décision de la direction quant à l'avenir du site, fermé depuis le 4 décembre.

Les salariés, qui craignent une fermeture définitive, "sont déterminés à défendre leur emploi sur ce site", écrit la CGT de l'usine Lustucru-Riz d'Arles, filiale du groupe Panzani, dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Les salariés ne veulent pas faire les frais de calculs honteux de la part des actionnaires sans scrupule qui feraient le choix, une fois encore, du profit à court terme, de la délocalisation, de la sous-traitance à bon marché", dit le communiqué.

Les dommages liés aux inondations ont été évalués à 25 millions d'euros pour l'usine, sans prendre en compte les pertes d'exploitation, selon les syndicats.

"Je réserve la décision, qui est en cours d'instruction, au comité d'établissement qui se tiendra vendredi", a déclaré M. Peudevin, interrogé au téléphone par l'AFP.

"Trois options ont été étudiées depuis les inondations: la réhabilitation du site, la construction d'une usine neuve et la pire, la fermeture. Et nous craignons que les actionnaires décident de fermer", a expliqué à l'AFP le secrétaire CGT du comité d'entreprise, Serge Combier.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous