Champagne Fin d'une grève de six semaines à Roederer

AFP

REIMS, 29 avril 2004 - Les salariés de la maison de champagne Roederer, dont une trentaine étaient en grève depuis six semaines à Reims, ont repris le travail jeudi après un accord avec la direction sur certaines de leurs revendications salariales, a-t-on appris de source syndicale.

"Il y a eu quelques petites avancées: une prime exceptionnelle de 175 euros au 1er mai, la mensualisation de la prime de présence à 31 euros par mois, la suppression de l'abattement sur les 13e et 14e mois après quatre semaines d'arrêt maladie...", a expliqué à l'AFP Régis Coltier, délégué syndical CGT.

"L'accord conclu mercredi n'est pas à la hauteur de ce que nous espérions, mais il constitue toujours un plus par rapport à notre convention collective", a-t-il ajouté.

Une trentaine de salariés, sur 140, étaient en grève depuis le 22 mars, à l'appel d'une intersyndicale CGT-CFDT. Ils dénonçaient le décalage entre les bons résultats économiques de l'entreprise et des conditions salariales inférieures aux concurrents, selon eux.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous