Volaille Renégociation tendue de l'organisation du temps de travail chez Doux

AFP

BREST, 29 avril 2004 - Le numéro un européen de la volaille, le français Doux, renégocie l'organisation de travail dans une ambiance tendue entre la direction et la CFDT (majoritaire) qui dénonce la volonté du groupe de supprimer des jours de repos, a-t-on appris jeudi auprès de Doux et de la CFDT.

Les représentants des salariés ont jusqu'au 7 mai pour se prononcer sur les propositions de la direction qui a dénoncé l'accord sur la réduction du temps de travail en vigueur depuis 4 ans pour, de source syndicale, 3.500 des quelque 6.500 salariés du groupe en France.

Le projet d'accord de la direction constitue "une remise en cause totale des 35 heures. Nous tenons à nos 23 jours de repos RTT par an pour notre santé et notre vie de famille", a estimé Slimane Khaoui délégué CFDT.

La direction de son côté met en avant des gains de rémunérations pour les salariés avec une baisse du seuil de déclenchement des heures supplémentaires et des hausses de salaires annuelles proposées en parallèle.

"Celui qui veut 23 jours de repos par an sera peut-être mécontent mais celui qui se plaignait de ne pas avoir assez de pouvoir d'achat sera satisfait", a déclaré le directeur du développement Francis Ranc à l'AFP.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous