Amortissement et fiscalité agricole Les astuces des Allemands, Danois et Néerlandais pour payer moins d’impôts !

Terre-net Média

La fiscalité agricole doit aussi s’adapter à l’évolution des marchés agricoles, à l’agrandissement des exploitations et à la diversité des activités de production (énergies renouvelables, ventes en direct, circuits courts).

Les astuces des Allemands, Danois et Néerlandais pour payer moins d’impôts ! L'édition 2014 du Demeter est consacrée notamment à la fiscalité agricole. (©Terre-net Média)L’édition Demeter 2014 (1) consacre un de ses chapitres à la fiscalité agricole dans lequel les auteurs proposent certaines idées pour l’adapter à la conjoncture économique des exploitations agricoles.Les spécificités de la fiscalité agricole chez nos voisins européens sont autant de voies à suivre pour que la gestion des exploitations agricoles soit en phase avec les défis à relever.Au Danemark, les règles d’amortissement et d’imposition des plus-values lissent davantage qu’en France les prélèvements sociaux et fiscaux à régler. Elles favorisent l’investissement et conduisent à négocier le prix de cession des exploitations en fonction de la valeur économique de l’outil de production à céder et non pas de la valeur patrimoniale. Le mode d’amortissement danois est le système Pool. Les immobilisations ne sont pas amorties une par une mais sur la base de l’ensemble des biens de l’exploitation. Si ...
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous