Mesures Limitation prévisible des prélèvements d'eau au printemps

AFP

Les ministres de l'Agriculture Dominique Bussereau et de l'Ecologie Serge Lepeltier ont prévenu lundi que l'application de mesures de limitation des prélèvements est prévisible dès le printemps dans certaines régions, comme en Poitou-Charentes.

Une cellule de crise a déjà été mise en place par le Préfet dans le  département des Deux-Sèvres, selon un communiqué commun des deux ministères.

Les deux ministres ont lancé un appel commun aux usagers de l'eau,  notamment aux agriculteurs, "sur la nécessité d'une gestion économe des  ressources en eau".

En effet, "le déficit pluviométrique cumulé sur les derniers mois est très  important et fait suite à plusieurs années de sécheresse. La situation  hydrologique est, à ce jour, préoccupante, et les chutes de neiges de ces  derniers jours ne sont pas du tout suffisantes pour profiter à la ressource en  eau".

Janvier 2005 a été sec sur la quasi-totalité du territoire,  particulièrement dans les régions méditerranéennes. Il fait suite à une  période déjà sèche sur la majeure partie du territoire depuis septembre 2004  et vient renforcer les risques de sécheresse pour cet été.

Ce déficit pluviométrique se répercute sur les débits des cours d'eau mais  également sur la recharge des nappes souterraines dont les niveaux sont  majoritairement bien inférieurs aux moyennes saisonnières.

Les précipitations des prochains mois devront être très supérieures aux  moyennes saisonnières pour inverser cette situation, soulignent les deux  ministères.

"Dans le choix des cultures mises en place au printemps, les deux  ministères recommandent aux agriculteurs de prendre en compte l'état réel à ce  jour des ressources en eau dans leur département, et d'implanter, dans la  mesure du possible, les cultures les moins consommatrices d'eau, notamment  dans des terrains à sol superficiel.". "Pour les agriculteurs irrigants qui n'ont pas encore mis en place une  organisation collective des prélèvements en eau par bassin versant, il  importe, selon les deux ministères, de mettre à profit le printemps pour  s'engager résolument dans cette démarche de nature à prévenir les crises".


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous