Blé tendre Plus de six hectares sur dix bénéficient d’un ajustement de dose d’azote

Agra

Selon le service statistique du ministère de l’Agriculture (Scees), 62 % des hectares de blé tendre bénéficient d’un ajustement des doses d’azote en cours de culture, en 2001.

Cet ajustement est davantage effectué dans les grandes exploitations céréalières. L’adaptation de la fertilisation azotée concerne 71 % des superficies de blé tendre dans les exploitations de plus de 150 ha de céréales en 2001. La proportion passe à 69 % dans les unités de 100 à 150 ha, à 63 % dans celles de 50 à 100 ha et à 56 % dans les exploitations de 20 à 50 hectares de céréales.

En dessous de 20 ha de céréales, l’ajustement de la fertilisation ne concerne plus que la moitié des cultures. Dans les régions céréalières, les agricultures utilisent un outil de pilotage de la fumure azotée sur au moins un tiers de leurs surfaces de blé tendre. Dans ces régions, au moins 80 % des blés profitent d’un fractionnement de l’azote en trois apports ou plus.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous