Récolte française de blé 2005, année des protéines!

Cécile Bertalou Terre-net média

« Malgré une récolte un peu moins abondante qu’en 2004, la France a engrangé cette année plus de 35 millions de tonnes de blé, volume supérieur à la moyenne des cinq dernières années. De quoi conforter sa place de fournisseur majeur sur le marché européen mais aussi mondial. », indiquent Arvalis et l’Onic dans un communiqué commun où ils précisent que la qualité est aussi au rendez-vous, et particulièrement en taux de protéine.

 


Moisson du blé en Beauce (© ARVALIS-Institut du végétal & B. Minier )

 

La qualité est aussi au rendez-vous, précisent l’institut du végétal et l’office national interprofessionnel des céréales, « avec 30 millions de tonnes de blés haut de gamme, répertoriés en classes E et 1 » et trois tonnes sur quatre qui affichent un taux de protéine supérieur à 12 %. La  teneur en eau est également idéale et les indices « Hagberg » (aptitude du produit à subir une transformation) sont très bons, ce qui fait dire à Arvalis et l’Onic que « le millésime 2005 permettra de satisfaire l’ensemble des besoins des utilisateurs ».

2005 sera l'année des protéines  

« L'année 2005 sera l'année des protéines avec un taux de 12,3 % en moyenne, soit un point de plus que l'an dernier », soulignent l’Onic et Arvalis. Fait remarquable cette année, précise le communiqué, «  près des trois quarts de la production se situe au-dessus de 12 % ».
 « La teneur en eau demeure stable d'une année sur l'autre. Avec 13,3 %, le taux constaté en 2005 est idéal pour bien conserver les grains.
Les fortes chaleurs de juin et les pluies de début août ont toutefois influé, ici ou là, sur les poids spécifiques. La moyenne nationale s'établit à 76,6 kg/hl, en baisse par rapport à 2004. 9 tonnes sur 10 respectent les normes de l'intervention. Le solde, à faible PS mais à fort taux de protéine, sera aisément absorbé par les éleveurs et les fabricants d'aliments du bétail, dont la consommation totale de blé atteint 10 millions de tonnes environ chaque année.
Cette météorologie capricieuse de fin de campagne n'a en revanche, pas eu d'impact sur les temps de chute de Hagberg qui restent très bons : les deux tiers de la production dépassent les 300 secondes ».

30 millions de tonnes de blés haut de gamme

Plus de 35 millions de tonnes de blé ont été engrangées pour cette moisson 2005 avec une gamme très complète des blés récoltés. « 9 hectares sur 10 sont désormais cultivés avec des blés panifiables issus d'une sélection rigoureuse au sein d'une gamme de variétés de plus en plus large », expliquent Arvalis et l’Onic soit pour cette année, « Plus de 85 % de la récolte est constituée de blés de qualité supérieure dont le tiers relève de la classe « E » correspondant à du produit très haut de gamme. La moisson 2005 totalise ainsi le volume le plus important de blés de classes E et 1 jamais enregistré depuis la mise en place de la grille de classement en 1999 : 30 millions de tonnes ! »
Un millésime 2005 qui permettra de répondre aux exigences de tous les clients, sur le marché intérieur européen mais aussi pour l'exportation vers les pays tiers, assurent l’Onic et Arvalis.

D'après communiqué Arvalis-Onic

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous