Récolte Pois 2005 Une teneur en protéines proche de 25% de la MS

Bénédicte Normand Terre-net média

La production de pois est en baisse mais la récolte est de bonne qualité. Teneur en protéines élevée, récolte sèche et peu de maladies ont été observées. Les principaux résultats de l’enquête d’Arvalis et de l’Unip.

Cette année, les rendements moyens sont en baisse, avec une moyenne nationale de 41,6q/ha. Ce sont les régions du Nord de la France qui ont le plus souffert, avec une baisse de 13q/ha pour la Picardie alors qu’on observe des rendements moyens proches ou supérieurs à ceux de 2004 dans les régions du Sud. « Dans le Nord, les pois de printemps n’avaient pas dépassé le stade limite d’avortement au moment des fortes chaleurs, ce qui, combiné à la sécheresse, a provoqué des pertes de grains et des poids de mille grains plus faibles. »

La baisse de rendement et la diminution des surfaces emblavées en 2005 font sentir leurs effets sur le niveau de la production. Avec 1.355.000 tonnes, la production nationale enregistrerait une baisse de 20% par rapport à 2004. Cette année encore, le principal débouché du pois sera l’alimentation animale.

La teneur en protéines de la récolte est excellente, avec 24,7% de la MS soit 2,1 points de mieux qu’en 2004. Il s’agit de la meilleure campagne depuis 10 ans.

Avec une humidité moyenne de 13,6% à la réception chez l’organisme stockeur, la récolte 2005 a été réalisée dans des conditions sèches, ce qui renforce la valeur nutritionnelle de la graine.

Une production en baisse de 20%

Suite à la récolte très sèche, il a été observé une forte proportion de lots contenant plus 10% de grains splittés (dont les 2 cotylédons sont séparés) : 72% contre 15% l’an dernier. « Pour le marché de l’alimentation animale, les grains splittés ne constituent pas une défaut de qualité. » précisent Arvalis et l’Unip.

Si 67% des lots présentent moins de 1% d’attaques de bruches et de tordeuses, on observe de fortes disparités régionales : « Dans le sud de la France, […] les lots présentant plus de 10% de grains bruchés ou grignotés par les tordeuses représentent plus de la moitié des échantillons. Dans le nord de la France, où la pression de bruches du pois est faible, le nombre de grains attaqués est faible : 90% des lots ne présentent aucun grain attaqué par les insectes. »

La récolte 2005 est plutôt propre : 60% des échantillons prélevés avant triage présentaient moins de 1% d’impuretés (45% en 2004 et 50% en 2003). « Dans certaines régions ayant subit de fortes attaques de bruches (Midi-Pyrénées), près de la moitié des échantillons reçus contenait un insecte vivant. »

On observe une excellente qualité sanitaire de la récolte de pois puisque le dosage des mycotoxines montre que les lots sont tous conformes aux recommandations du CSHPF.

Pour plus d’informations, consulter le dossier « Qualité des pois » (au format PDF) en cliquant ICI.

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous