Pomme de terre L'apport localisé de solution azotée favorise le calibre 45-55mm

Bénédicte Normand Terre-net média

Les formes ammoniacales sont sujettes aux pertes par volatilisation. La réalisation de l’apport sur sol nu renforce le risque. Arvalis a donc voulu tester l’intérêt de la localisation de la solution azotée à la plantation. Présentation des résultats avec François Laurent d’Arvalis.

Essai Boigneville 2005

  • Variété : amandine
  • Plantation :
    - date : 02/05
    - calibre : 25-35
    - densité : 34.000
  • Apport N : 3/05
  • Buttage : 9/5
  • Irrigation : 6*20mm
  • Défanage : 29/07
  • Récolte : 30/08

Les conditions climatiques de l’année 2005 ont été difficiles, provoquant des rendements médiocres et une faible efficacité de l’azote.

 
« L'apport localisé a favorisé la production 45-55mm au détriment du calibre 30-45 » explique François Laurent qui précise que ce phénomène a déjà été observé en 2004 et 2005 sur des essais comparant l’apport d’azote en localisé et l’apport d’azote classique réalisés en Bintje. Le rendement 30-55mm, lui, reste inchangé.

Si la dose optimale d’azote par rapport au rendement total est diminuée de 40 unités en apport localisé, la dose optimale pour le rendement commercialisable 30-55mm ne change pas.

L’efficacité de la solution azotée est comparable en apport localisé ou classique. « L’enjeu des pertes d’efficacité de la solution azotée par volatilisation est faible s’il tombe 5 à 10mm de pluie dans les 6 jours post-plantation » précise François Laurent.


Adaptation de la planteuse expérimentale
(© Arvalis Institut du végétal)

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous