[Avis d'agris] Achats en ligne Philippe Cimetière : « Trouver des produits spécifiques et moins chers »

Yann Kerveno Terre-net Média

Le e-commerce, désormais incontournable s'agissant des achats de grande consommation, trouve-t-il sa place dans le quotidien de l'agriculteur ? Si le face à face reste un principe de base des échanges commerciaux en agriculture, certains voient bien l'intérêt de passer par internet pour s'approvisionner. Philippe Cimetière, lui, y trouve les matériels peu communs et de bons prix, en plus de s'économiser le déplacement.

Achats en ligneAcheter en ligne pour l'exploitation permet de dénicher des produits introuvables localement. (©Nito, Fotolia)

Une quinzaine d’hectares de SAU, dont dix en production. Philippe Cimetière se définit lui-même comme un petit producteur. Cet agriculteur du Loiret a quitté la production en filière pour basculer ses vergers en vente directe. « Il fallait faire trop de volume pour rester dans le schéma initial », justifie-t-il. Aujourd’hui, les clients viennent cueillir directement sur ses arbres 25 variétés de pommes, 6 de poires et 11 de cerise.

Acheter sur internet, il le fait depuis un moment déjà, surtout pour les produits spécifiques. « Dès qu’on cherche quelque chose d’un peu particulier, parce qu’on fait attention à l’environnement notamment, cela devient vite compliqué dans le réseau traditionnel. » Toutefois, ses premiers achats ont concerné du matériel. « Cela m’a permis de prospecter dans un rayon géographique plus large qu’habituellement », insiste-t-il. Lorsqu’il est passé au désherbage mécanique par exemple, ses recherches sur la toile ont complété les essais auxquels il avait assisté… Il a ainsi pu acquérir un outil de type rotofil mais avec 150 fils ! Et quel gain de temps ! « J’habite à 35 km de la première ville. Pour le moindre bidon de produit ou pièce de rechange, il faut une demi-journée ! En plus, je travaille seul sur l’exploitation, donc personne ne peut me remplacer pendant ce temps. »

Le prix peut aussi être un argument. « C’est souvent moins cher sur le web. Parfois, il y a même des écarts de prix importants, en particulier sur des intrants spécifiques comme les algues. Je les ai pour presque rien sur internet, alors qu’à la coop... » L’exploitant passe généralement ses commandes le soir, une fois la journée terminée. Un petit tour de quelques minutes sur internet qui lui font gagner du temps… et de l’argent !


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous