Grandes cultures Agreste confirme la baisse généralisée des rendements des grandes cultures

Terre-net Média

Selon les dernières estimations du ministère, en 2016, la production de céréales française atteindrait 54,9 Mt. Son plus bas niveau depuis 2003.

Manque de chaleur et de luminosité, excès d'humidité ont fortement pénalisé le rendement en blé tendre cette année.Manque de chaleur et de luminosité, excès d'humidité ont fortement pénalisé le rendement en blé tendre cette année. (©Terre-net Média)

« Les intempéries de mai et juin ont fortement réduit le potentiel de rendements des cultures d’hiver et de printemps. Puis, le manque de pluie en juillet et en août a pénalisé le développement des cultures d’été », note Agreste dans son dernier communiqué sur les prévisions de rendements des grandes cultures. « La production totale de céréales est estimée à 54,9 Mt, en baisse de 24 % sur un an et de 20 % par rapport à la moyenne 2011-2015. La récolte de céréales 2016 serait comparable à celle de 2003, année de grande sécheresse. »

Toutes les productions sont en baisse, avec 28,1 Mt de blé tendre (-31 % par rapport à 2015), 1,6 Mt en blé dur (-13 %), 10 Mt d'orges (-23 %), 12,5 Mt de maïs-grain (-9 %), 4,6 Mt de colza (-13 %), 0,7 Mt de protéagineux (-26 %). Avec 1,2 Mt prévues, la production de tournesol est la seule à augmenter, de 4,6 % mais reste inférieure à la moyenne 2011-2015 de 21 %. La récolte de betteraves, estimée à 33,5 Mt, serait équivalente à celle de 2015, « la hausse des surfaces compensant la baisse des rendements ».

Une tendance qui se dessine également dans l'Union européenne, où la production de blé tendre atteindrait cette année 136 Mt, soit une baisse de 11 % sur un an. Ce chiffre s'explique principalement par la chute de la production française. La récolte d'orges diminuerait quant à elle de 2,3 % : « La diminution de la production en France serait en partie compensée par la production espagnole. En Espagne, la production augmenterait fortement après 2 années de faibles rendements provoqués par la sécheresse », précise le ministère. La baisse de la récolte de colza concerne les principaux producteurs : France, Allemagne, Pologne et Royaume-Uni.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous