Programmes fongicides Positionner en fonction de la variété

Nathalie Petit Terre-net média

La société Basf entend pour la prochaine campagne élargir le réseau Variétés et investissements fongicides. Un projet qui s'inscrit dans une logique de raisonnement des traitements.

Aujourd’hui, environ un quart seulement des agriculteurs modulent leur programme fongicide sur leur exploitation. « En effet, les trois quart des exploitants réalisent un seul programme fongicide sur l‘ensemble de leur exploitation, sacrifiant à un schéma de simplification très fort. Il y a une marge de progrès considérable », présente Dominique Hazouard, responsable du pôle céréales chez Basf à l’occasion du bilan de campagne 2007-2008. Et notamment par la voie variétale.

Il y a une variation de 1,3 à 6 variétés par exploitations, des variétés qui présentent des sensibilités différentes aux maladies. « Il y a certainement un intérêt à mieux positionner les produits en tenant compte de cette sensibilité variétale. »

Pour y parvenir, Basf a lancé un programme sur les sensibilités variétales au travers du réseau Vif (Variétés et investissements fongicides). « Nous avons créé ce réseau pour évaluer les différents niveaux d’investissement fongicides en fonction des sensibilités variétales. Ce réseau a été lancé et initié de façon pilote cette année 2008, mais l’objectif de la prochaine campagne est d’élargir ce réseau aux différents bassins de production en y associant les différents acteurs de la filière. »


Une plus grande prise en compte de la sensibilité variétale constitue un véritable levier pour plus de raisonnement dans les interventions fongicides. (© Basf)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous