Campagne 2008/2009 Un peu moins de blé, plus d’orge et stabilité en colza

Frédéric Hénin Terre-net média

En cette fin d’année, 7,2 millions d’hectares seraient implantés en céréales d’hiver. A cela s’ajoutent 1,4 million d’hectares de colza d’hiver.


Sole en colza stabilisée
pour 2009 (© Terre-net Média)

 LOnigc l’avait annoncé dès mercredi 10 décembre, une note de conjoncture du ministère de l’agriculture récemment publiée le confirme. L’assolement 2008/2009 s’inscrit dans la continuité de 2007/2008, caractérisé par l’abandon des jachères et par près de 600.000ha de terres cultivées en plus par rapport à 2006-2007.

Selon les premières estimations du Service de la statistique et de la prospective du ministère de l’agriculture, la sole de céréales d'hiver atteindrait 7,2 millions d'hectares pour la campagne 2008-2009. Après cinq années de hausse consécutive, elle stagnerait en 2009 mais dépasserait de 5% la moyenne quinquennale 2004-2008

Estimée à 5 millions d'hectares, la sole du blé tendre d'hiver serait en très léger retrait par rapport à 2008 (-0,5%), qui demeure l’année record de référence. Toutefois, elle dépasserait de 4% la moyenne quinquennale. Ce léger repli des surfaces pourrait être du en partie à la baisse des cours du blé.

Avoine, seigle, triticale

Avec 64 milliers d’hectares, les surfaces semées en avoine d'hiver augmenteraient de 1% par rapport aux surfaces récoltées en 2008, mais resteraient inférieures de 1% par rapport à la moyenne quinquennale.

Vingt cinq milles hectares de seigle (-2%) et 343 milles hectares de triticale seraient emblavés (+4% par rapport à la moyenne quinquennale).

Après les fortes augmentations en 2006 et 2007, puis le repli non moins important en 2008, la sole de colza d'hiver se stabiliserait pour la prochaine campagne. Estimée à 1,4 million d’hectares, elle resterait néanmoins à un niveau élevé, 6% au dessus de la moyenne 2004-2008. La surface implantée serait en hausse dans les deux premières régions productrices (Centre et Champagne-Ardenne), et en baisse en Bourgogne.

Faisant suite à une augmentation de quatre années successives, la sole en orge d'hiver augmenterait de 1,5% par rapport à 2008, et atteindrait 1,3 million d'hectares. Elle dépasserait de 12% la moyenne des cinq dernières années. La hausse atteindrait 2% dans le Centre et 1% en Bourgogne. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous

Terre-net média