Campagne de 2008/2009 Une récolte de céréales à paille correcte sans plus

Frédéric Hénin Terre-net Média

Dans son ensemble, la récolte 2009 des céréales à paille continue à se présenter sous des auspices favorables selon l’Onigc.

Le rendez vous mensuel des marchés de FranceAgriMer (ex Onigc) du 8 avril dernier a été l’occasion de faire quelques prévisions de récoltes pour 2009. La conjugaison des conditions pluviométriques et du froid a entraîné une situation particulièrement hétérogène pour le blé, dans l'ensemble de la France, avec des difficultés cumulées pour les semis tardifs. Il faut cependant noter que les régions qui ont eu les plus fortes difficultés d'ensemencements ne sont pas celles qui ont connu les plus grands froids (1).

Le potentiel global de rendement n'est donc pas maximal, même s'il demeure correct. La météorologie des mois à venir peut améliorer en partie la situation.

La situation des orges et du colza est relativement meilleure, ces cultures n'ayant pas connu les mêmes difficultés de semis que le blé. Leur état végétatif est jugé bon dans l'ensemble.


Un hiver froid sur l'ensemble du territoire national.
(© Météo France)
Les semis de printemps d'orge se déroulent globalement dans de bonnes conditions. Le dernier bulletin hydrologique du ministère de l'Ecologie, paru début mars, indiquait que le rapport aux normales des précipitations efficaces était toujours déficitaire sur les deux tiers nord du pays. Dans son bilan de l'hiver
2008/09 Météo France note que les précipitations «ont été à l'inverse nettement déficitaires sur la plupart des régions situées plus au nord que le Sud-est. Ces déficits font suite à un automne déjà relativement sec sur certaines de ces régions».

La plupart des nappes sont cependant à un niveau proche de la normale, excepté dans le centre du bassin parisien. Ainsi, le niveau de la nappe de Beauce est proche de celui enregistré fin février. Ce niveau, comparable à celui de l'année dernière, est nettement au dessus du seuil de crise, mais il n'en reste pas moins faible. A fin mars, la faible pluviométrie commence également à pénaliser directement les cultures dans le centre du Bassin parisien et une partie de l'Ouest.

Et en Europe

L'hiver a été marqué par un déficit hydrique dans les principales régions de production de l'Union (soit sa partie occidentale). En Belgique, aux Pays Bas, en Angleterre, dans le nord de l'Allemagne et au Danemark, la pluviométrie a été inférieure aux normales saisonnières. Cependant en Angleterre, la principale zone de production, l'East Anglia, a bénéficié d'une pluviométrie satisfaisante.

En revanche la plus grande partie de l'Europe centrale et orientale a connu un régime pluviométrique largement supérieur à la normale.

Parallèlement le Danemark, le sud de la Suède, le nord de la Pologne, l'Ukraine et la Russie occidentale ont connu des températures largement inférieures à la normale.

Le centre de l'Espagne a connu à la fois des températures supérieures à la moyenne et un déficit pluviométrique.

La récolte 2009 des céréales à paille continue cependant de se présenter sous des auspices favorables. Mais l'Europe occidentale a besoin de précipitations plus importantes que celles des trois derniers mois.

(1)Synthèse mensuelle des marchés, FranceAgriMer

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous