Écho des plaines Charançons des siliques, attention aux jeunes siliques

Bénédicte Clément Terre-net Média

Les charançons des siliques pondent leurs œufs ou se nourrissent en perforant les siliques les plus tendres du colza. Les cultures sont sensibles à leur présence, jusqu’au stade G4, soit tant qu’il dispose de siliques jeunes faciles à piquer. Selon les régions, risque sclérotinia et présence de pucerons cendrés sont aussi à surveiller. En blé, l’attention va se porter surtout sur la septoriose qui constitue un risque à partir du stade 2 nœuds de la céréale, et les rouilles jaune et brune, en fonction des secteurs.

Charançons des siliques, attention aux jeunes siliques Les colzas sont sensibles au charançon des siliques jusqu'au stade G4. (©@agritof80/Twitter) Chargement en coursÀ lire aussi > Sclérotinia du colza : intervenir au bon stade avec la bonne solutionEt > Marques physiologiques, maladies... Zoom sur l'état sanitaire actuel des céréales d'hiverNormalement, j'évite tout insecticide au printemps sur colza mais là, jamais vu autant de charançons des siliques (+ de 1/plante ??). Ce charançon n'a pas une nuisibilité directe énorme mais ses piqures servent de porte d'entrée pour les cécidomyies qui font plus de dégâts. pic.twitter.com/a3Gkylr6xk— ChristopheB. (@agritof80) April 9, 2020Il y'a toutes sortes d' #insectes dans mon #colza... Des bons ??et des moins bons.. pic.twitter.com/cmCBCkm5t7— Etienne Raguin (@Etiennergn) April 8, 2020Retour de mon tour de plaine du Dimanche ... Du soleil (encore), du #colza, du #blé (avec de la #biodiversité), et les #betteraves qui vont faire route ... quand il va ?? (au moins pour les lignes qui ont levées). ...

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous