L'actu d'Arvalis Contre le ray-grass, éviter les applications uniques de sortie d’hiver

Arvalis-Institut du végétal Terre-net Média

Les résistances ou les dérives d’efficacité aux antigraminées foliaires compliquent la maîtrise des populations de ray-grass. Les applications uniques en sortie d’hiver sont à réserver uniquement aux parcelles sans risques de résistances. Dans le cas contraire, les programmes de désherbage d'automne, rattrapés par une application de sortie d'hiver, voire d'automne s'imposent.

Désherbage d'automne.Effectuée seule, une application très précoce d'automne au stade 1 feuille permet d’atteindre des efficacités importantes. (©Terre-net Média)

Pour les parcelles cumulant rotation longue, faible densité d'adventices, travail du sol et historique de désherbage varié, les applications uniques en sortie d’hiver restent envisageables. Pour les autres, la mise en place de programmes devient obligatoire. Débuter dès l’automne ou en prélevée permet d'intervenir sur des plantes jeunes, de lever précocement la concurrence et d’introduire des groupes de mode d’action peu utilisés dans les autres cultures de la rotation pour lutter contre les ray-grass.

L’application d'automne sécurise la sortie d'hiver

Fosburi, Trooper, chlortoluron (nombreuses spécialités) et prosulfocarbe (Defi, Roxy, Daiko) sont les herbicides racinaires les plus fréquemment utilisés à l’automne pour construire des programmes. Ces herbicides s'utilisent le plus souvent en association ou complétés par des spécialités à base de Dff (Carat par exemple, Dff solo avec Mamut, Toiseau ou Compil) afin d’optimiser leur efficacité. Tous ces herbicides racinaires permettent d'introduire des modes d’action biochimiques différents des antigraminées foliaires de sortie d'hiver. Le chlortoluron (Chlortocide EL) seul à 1.800 g/ha est irrégulier, mais son efficacité reste supérieure aux applications d'antigraminées foliaires en sortie d'hiver. Il est toutefois moins performant que les associations de deux produits à base de prosulfocarbe ou de chlortoluron.

Les passages d'automne les plus efficaces sont Herbaflex + Roxy (2 l/ha + 2 l/ha), Defi + Carat (3 l/ha + 0,6 l/ha), Chlortocide + Defi (3 l/ha + 2,5 l/ha) ou Chlorto + Fosburi (3 l/ha + 0,4 l/ha). Les passages précoces à l'automne présentant de meilleures efficacités, préférez les applications de prélevée ou au stade 1-2 feuilles de la culture. 

En complétant ce premier passage par un second en sortie d'hiver avec l'antigraminée de sortie d'hiver le plus efficace (Axial Pratic 1,2 l/ha + 1 l/ha d'huile ou Archipel 0,25 kg/ha + 1 l/ha d'Actimum par exemple), le désherbage est plus performant. Le choix du produit doit se faire en fonction du statut de résistance ou non de la parcelle. On gagne entre 10 et 20 points d'efficacité selon les programmes étudiés. Ces programmes sont essentiels en cas d'infestations moyennes et importantes pour assurer une parcelle propre.

Bonne efficacité des programmes tout automne

Les programmes tout automne avec une application au stade 1 feuille puis 3 feuilles début tallage ou prélevée rattrapée par de la post-levée d'automne ont une efficacité équivalente aux programmes automne + sortie d’hiver. Ils confirment eux aussi leur supériorité par rapport aux applications uniques. Néanmoins, selon le contexte pédoclimatique et les pointes de travail d’automne, la stratégie « tout en post à l’automne » est plus ou moins aisée. Elle reste essentielle en cas de problèmes de résistance avérée aux herbicides de sortie d'hiver. Dans ces situations critiques en termes d'infestation, il est nécessaire d'introduire des leviers agronomiques à la lutte contre les ray-grass (allongement de la rotation, décalage de date de semis, labour...).

Rédaction : Ludovic Bonin, Lise Gautellier Vizioz (Arvalis - Institut du végétal)

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous