L'actu d'Arvalis De nouvelles pistes pour valoriser la luzerne

Arvalis-Institut du végétal Terre-net Média

Si l’introduction de la luzerne dans la rotation apporte de nombreux avantages au système de cultures, il est parfois difficile de la valoriser en système céréalier par manque de débouchés. A l’occasion du programme Casdar RotAB, des solutions innovantes ont été proposées telles que l’utilisation de la luzerne comme engrais de ferme.

LuzerneEn l'absence de débouchés traditionnels, certains valorisent la luzerne en engrais vert. (©Terre-net Média)

La luzerne est la fourragère pluriannuelle la plus mobilisée dans les systèmes céréaliers biologiques spécialisés. Elle est appréciée pour ses nombreux atouts agronomiques. En effet, la luzerne structure le sol grâce à un système racinaire puissant et étendu, et fournit de l’azote via la fixation symbiotique. Cette culture facilite également la gestion du désherbage en cassant le cycle des adventices. De plus, les fauches successives permettent d’épuiser les vivaces telles que les chardons des champs. Différents modes de récolte de la luzerne sont possibles : foin, enrubannage, ensilage, affouragement en vert. Elle constitue un excellent fourrage pour les ruminants. Cette légumineuse fourragère peut également être transformée en concentrés sous forme de bouchons ou pellets via une usine de déshydratation.

Cependant, la valorisation de la luzerne n’est pas toujours aisée dans un système céréalier en l’absence d’élevage ou d’usines de déshydratation à proximité. Ses atouts agronomiques ne suffisent souvent pas à compenser le manque à gagner par l’absence de vente.

Des pistes ont donc été explorées pour pallier ce manque de débouchés. Certains agriculteurs comme Guy Brunet n’ont pas hésité à monter une petite unité de déshydratation s’appuyant sur le séchage solaire. Cette piste est particulièrement intéressante pour les exploitants recherchant une autonomie maximale en énergie et engrais azotés. Des chercheurs tels qu’Eugène Triboï proposent également de valoriser la luzerne comme engrais de ferme.

Pour en savoir plus, téléchargez le rapport « La luzerne, incontournable en grandes cultures biologiques ».

Programme Casdar RotAB (2008-2010)

Dans l’optique de lever les principaux freins techniques des systèmes de grandes cultures biologiques sans élevage, le programme de recherche RotAB a été mis en place de 2008 à 2010. Il a porté sur la conception et l’évaluation des rotations pour ces systèmes particuliers.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous