L'actu de Terres Inovia Début des semis pour les pois de printemps du sud-ouest et conseil désherbage

Terre-net Média

Dans la plupart des parcelles semées en pois d'hiver dans le sud-ouest, la germination est effective et les graines devraient sortir de terre en janvier. La majorité de la sole de pois de printemps devrait être implantée dans les prochaines semaines. Pour celles qui le nécessitent, les interventions de désherbage commencent en prélevée.

Mauvaises herbes dans pois.Certaines interventions de désherbage commencent en prélevée du pois. (©Terre net Média)

Les semis de pois d’hiver sont maintenant terminés dans le sud-ouest. Dans la plupart des parcelles, la germination est effective et les pois devraient sortir de terre en janvier. Concernant les pois de printemps, de rares semis ont été réalisés avant l’épisode pluvieux de début décembre. La majorité de la sole de pois de printemps devrait être implantée dans les prochaines semaines, lorsque les conditions météo seront favorables et que les sols seront bien ressuyés. Rappelons que la période optimale de semis des pois de printemps dans le Sud-Ouest  se situe entre le 10/12 et le 15/01. Au-delà de cette période, un semis est possible mais la culture sera exposée à des stress thermique et hydrique qui se répercuteront nécessairement sur le rendement final.

Raisonnez le programme de désherbage

La stratégie de désherbage du pois dépend de l’historique d’enherbement de la parcelle et de la flore attendue (consulter Infloweb). Selon la connaissance de la situation, on interviendra en prélevée et/ou en post-levée seules ou en programme, prélevée + post-levée.

La maîtrise de l’ensemble de la flore après une application unique de prélevée est cependant souvent insuffisante (relevées d’adventices en sortie d’hiver). Il est donc préférable d’opter pour un programme dans les situations les plus complexes. (Cliquer sur le tableau ci-dessous pour l'agrandir)

Programmes de désherbage des pois.Programmes de désherbage des pois. (©Terres Inovia)

Lutte chimique contre les dicotylédones : conseils pratiques

  • Applications de prélevée 

Traitez au plus tôt après le semis afin de limiter les risques de manque de sélectivité. Pas de roulage après application de l’herbicide. Un sol frais au moment du traitement et une petite pluviométrie dans les jours suivants sont les conditions idéales pour une bonne efficacité.

  • Applications de post-levée

Traiter sur des adventices jeunes (2-3 feuilles) et avant que le pois ne recouvre le sol. Le pois doit être en bon état végétatif. Évitez les fortes amplitudes thermiques (l’écart doit être inférieur à 15°C) et les périodes de nuit trop froides (températures inférieures à 5°C).

Évitez le mélange d’un herbicide antidicotylédones de post-levée (Challenge 600, Basagran SG, etc.) avec les antigramnées foliaires. Respectez un délai de 8 jours entre les deux applications en commençant par l’antidicotylédone. Les antigraminées foliaires peuvent exacerber le manque de sélectivité d’une application de prélevée.

Respecter les conditions de nettoyage des herbicides de type sulfonylurées, qui ont été appliqués sur céréales.

  • Recommandations complémentaires 

Mélange Challenge 600 + Basagran SG non recommandé par les firmes. Son utilisation se fera sous la responsabilité de l’utilisateur. 

Les stratégies Basagran SG + Prowl 400 ou Challenge 600 + Basagran SG en post-levée peuvent être réalisées en fractionné à 10-15 jours d'intervalle (1/2 dose par rapport à la stratégie du tableau), pour améliorer l'efficacité à condition de débuter les applications sur adventices de cotylédons à deux feuilles.

Pour les spécialités à base de bentazone (Basagran SG/Adagio SG, Corum), afin de protéger les ressources en eau au-delà du respect des bonnes pratiques agricoles, Basf Agro et Phyteurop recommandent des préconisations spécifiques à leur utilisation : 

- ne pas dépasser la dose de 1 000 g/ha/an lors de programmes ou de successions de cultures avec des solutions à base de bentazone, 
- ne pas l’appliquer avant le 15/03 quel que soit le stade de la culture, 
- sur les zones de captages, ne pas utiliser de bentazone sur les sols dont le taux de matière organique est < 1,7 %,
- éviter l’application sur les sols sensibles aux transferts d’eau (sols superficiels ou sols avec nappes peu profondes).

Lutte chimique contre les graminées 

Dans les situations à risque de résistances (utilisation fréquente d’antigraminées foliaires de la famille des Fop, Dime, Den ou inhibiteur de l’ALS type sulfonylurées) ou en cas de résistance déclarée, l’utilisation d’un antigraminées racinaire est fortement conseillée : propyzamide à 1,875 l/ha (Kerb Flo, etc.) en tenant compte du DAR (120 jours).  

Néanmoins, en cas de risque de forte infestation en ray-grass au printemps, optez pour une solution de présemis : Bonalan 6 l/ha, voire Avadex 3 l/ha, un peu moins efficace. Cette stratégie pourra ensuite intégrer un herbicide à base de cléthodime (Centurion 240 EC + adjuvants, etc.) sur graminées ayant atteint le stade 3 feuilles.

Pour en savoir plus : rubrique /pois/cultiver-du-pois/desherbage/lutte-chimique/


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média