; Stratégies de désherbage en post-levée du colza sur dicotylédones

L'actu de Terres Inovia Désherbage en post-levée du colza sur dicotylédones : stratégies et rattrapage

Terre-net Média

Les conditions de l’année ont généré des fortes disparités en termes d’états de croissance du colza et de raisonnements pour gérer les adventices. La connaissance des moyens de lutte et l’analyse des rapports coût/bénéfice sont essentielles.

DicotylédonesTerres Inovia fait le point sur la gestion des dicotylédones sur colzas en post-levée. (©Terres Inovia)

Les rattrapages ou les compléments de post-levée s’appuient évidemment sur un tour de plaine. De nombreuses mauvaises herbes pourront être contrôlées avec les produits de post-levée : Mozzar/Belkar, Fox, Callisto, Atic Aqua, Ielo, Copack Mizis… En séquence ou en association, ces derniers ont des atouts et permettent d’adapter les choix aux flores réellement présentes, à condition de bien examiner les situations et de connaître les spectres de ces solutions. 

Certaines flores restent toutefois très complexes pour ne pas dire impossible à maîtriser avec les produits de post-levée en colza : citons par exemple les renouées (persicaires, des oiseaux, liseron), rumex ou liserons.

Du bon usage de Mozzar/Belkar

Quand positionner ce produit ? Mozzar/ Belkar (à base d’halauxifen M + piclorame) a une action surtout foliaire et s’utilise à partir du stade B3-B4 (pas avant) à la dose de 0,25 l/ha jusqu’au stade C2. À partir de 6 feuilles, Mozzar est homologué à 0,5 l/ha (= la pleine dose).

Le produit détruit les légumineuses associées au colza. Il est compatible avec de nombreux insecticides ou antigraminées foliaires associés avec une huile végétale de type Actirob. Nous ne sommes plus dans la période propice pour la régulation mais il faut savoir que Mozzar/Belkar est déconseillé en mélange avec les fongicides/régulateurs.

En premier lieu, inventorier les flores avant toute intervention.

  • D’une façon générale, les applications de Mozzar/Belkar à 0,25 l/ha restent possibles pour les parcelles où l'on observe à ce jour des adventices au stade 2 à 4 feuilles. Elles peuvent apporter un intérêt notamment sur : géranium, gaillet, alchémille, ammi-majus, coquelicot, fumeterre, mercuriale, chardon-marie, chénopode, lamier, laiteron, helminthie. Des stades jeunes de ces adventices seront bien sûr plus sensibles au produit.
  • À cette époque de l’année, Mozzar/Belkar à 0,25 l/ha garde une efficacité sur alchémille, lamier, coquelicot, chardon-marie, fumeterre, gaillet, géranium en pression faible à moyenne. En revanche, l'efficacité peut décrocher sur capselle, véronique, laiteron, sisymbre, bleuet, matricaire et mercuriale si le stade est déjà bien avancé.
  • Attention, dans les cas où le colza couvre fortement voire intégralement l’inter-rang, mieux vaut reporter la décision (attente des premiers froids, tassements du colza) au risque de ne pas rentabiliser le produit soumis à un certain « effet parapluie ».

Qu’apportent les autres produits de post-levée ?

Le recours à d'autres produits peut s'envisager soit en complément, soit pour cibler certaines flores en particulier. Par soucis de sélectivité vis-à-vis du colza, le respect du stade d'application et des conditions d'emploi de ces produits est important.

- Atic Aqua est homologué à partir de 4 feuilles du colza. Entre 1 et 2 l/ha, il apporte une efficacité sur jeune coquelicot, véronique, stellaire, pensée, lamier et lycopsis. Sélectif des principales légumineuses associées au colza.

- Fox 1 l/ha est un herbicide de contact utilisable à partir de 4-6 feuilles (feuillage sec impératif) surtout pour compléter le spectre des autres produits. Points forts sur jeune mercuriale, morelle, chénopode, sanve, sisymbre, véronique, pensée, lamier, myosotis. Efficacité également sur jeune coquelicot. Sélectif des principales légumineuses associées au colza si ces dernières sont bien développées.

- Callisto 0,15 l/ha à partir de 4-6 feuilles du colza. Utilisé seul (sanve et autres moutardes, calépine) ou en association avec Cent7 0,2 l/ha (ravenelle, barbarée, sisymbre, repousses de betterave) avec possibilité de renouveler 2 à 3 semaines plus tard pour les plus fortes infestations. Il détruit les légumineuses associées au colza.

- Ielo/Yago/Biwix 1,5 l/ha : application possible dès maintenant avec une efficacité sur graminée, bleuet, chardon, matricaire, laiteron, séneçon, coquelicot et dans une moindre mesure, pensée et véronique. Il a une légère action contre géranium disséqué. Ce produit détruit les légumineuses associées au colza.

- Copack Mizis (Mizis 0,25 l/ha + Neris 0,25 l/ha) à partir du stade B3 jusqu’à rosette (novembre-décembre) associe l’équivalent d’un Mozzar/Belkar 0,25 + 7,5 g/ha d’aminopyralide (équivalent à l’antidicot contenu dans Ielo 1,5). Le produit renforce le spectre dicots de Mozzar, notamment sur composées (matricaire, laiteron, séneçon, chrysanthème des moissons…) et augmente la persistance d’action grâce à l’action racinaire de l’aminopyralide. Il détruit les légumineuses associées au colza.

Solutions de post-levée testées et recommandées par Terres Inovia

(résultats issus des réseaux d'essais menés avec l'appui des partenaires locaux)

Solutions de post-levée testées et recommandées par Terres InoviaCliquez sur l'image pour l'agrandir. (©Terres Inovia)

Et concernant les graminées, revoir >> Bien utiliser la propyzamide en colza

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média