Producteurs de pommes de terre Envoyez votre déclaration de surfaces à l’Unpt

Terre-net Média

L’Unpt rappelle aux producteurs de pommes de terre la date limite d'envoi de sa déclaration de surfaces, le 30 juin. Cette déclaration est nécessaire pour toucher les indemnisations compensatoires des mesures à appliquer en cas de détection d'une maladie de quarantaine dans sa production de pommes de terre.

La pomme de terre est une culture sensible au niveau sanitaire. Certaines affections sont causées par des organismes faisant l'objet d'une réglementation (maladies de quarantaine) imposant des plans de lutte avec des conséquences économiques importantes.

Les producteurs sont invités, comme tous les ans, à déclarer leurs surfaces à l'Unpt pour le 30 juin et ce, afin d'être indemnisés en cas d’apparition de maladies de quarantaine sur leur exploitation. Les bactéries Clavibacter michiganensis et Ralstonia solanacearum, sont responsables de deux maladies de quarantaine : la pourriture brune et la pourriture annulaire.

PAS DE DECLARATION = PAS D’INDEMNISATION

La déclaration peut s’effectuer en ligne sur l’extranet de l’Unpt, réservé aux producteurs (onglet « Fonds d’indemnisation »). Vous pouvez obtenir tous les renseignements sur la convention d’indemnisation de maladies de quarantaine, et le formulaire à télécharger et à compléter, sur le site de l’Unpt ou par téléphone au 01 44 69 42 40. L’Unpt garantit la confidentialité des informations fournies.

La déclaration de ses surfaces auprès de l’Unpt, pour le 30 juin 2014, est une condition sine qua non pour être éligible et donc être indemnisé en cas de découverte d’un parasite de quarantaine sur son exploitation. Le risque de pertes financières est important pouvant s’élever jusqu’à 200.000 € pour une exploitation de taille moyenne à cause des obligations suivantes :

  • destruction de la totalité des lots contaminés.
  • sur les parcelles concernées : interdiction de cultiver pendant quatre ans des pommes de terre, des plantes solanées et des plantes sarclées, et éliminer toutes les repousses.
  • désinfection des bâtiments et du matériel.

Si vous achetez des plants importés des Pays-Bas, d’Allemagne, du Danemark, ou de Pologne, votre vendeur doit obligatoirement vous remettre une attestation certifiant des contrôles négatifs « maladies de quarantaine » effectués par un laboratoire lors de l’introduction des plants en France. Exigez-la ou faites vous-même analyser votre lot.

Le Cnipt (Comité national interprofessionnel de la pomme de terre) et le Gipt (Groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre) ont signé en 2003 une convention « relative à la solidarité interprofessionnelle en matière sanitaire » qui permet, avec la participation de l’Etat, d’indemniser les producteurs et les entreprises victimes de ces parasites de maladie de quarantaine.

Sont éligibles au mécanisme les producteurs, négociants, coopératives et industriels cotisant auprès du Cnipt ou du Gipt : soit directement, soit par le biais d’un opérateur industriel ou commercial - dans la stricte condition que le producteur déclare ses surfaces avant le 30 juin 2014.

Source : communiqué de l'Unpt

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous