L'actu de Terres Inovia Faut-il intervenir contre les larves d’altise dans les parcelles non protégées ?

Terre-net Média

La pression larves d’altises était plus faible à l’automne dernier et des parcelles n’avaient pas nécessité de protection. D’autres auraient nécessité une intervention mais celle-ci n’a pu être réalisée faute de conditions favorables. Faut-il encore intervenir ce début d’année ? Terres Inovia fait le point.

Colza et larves d'altisesEn cas d’intervention, Terres Inovia rappelle les bonnes conditions nécessaires : absence de pluie, température 6-7°C et temps ensoleillé. (©Terres Inovia)

Pour les parcelles de colza non protégées, deux cas sont possibles concernant la gestion des larves d'altises en ce début d'année : 

  • Cas prioritaire : Une intervention avait été prévue cet automne mais les conditions de passage n’ont pas été réunies. Dans cette situation, une intervention pourra être envisagée dès que les conditions climatiques et la portance des sols le permettront.
  • Le risque était faible à l’automne ou n’a pas été évalué : il est possible d’évaluer le nombre de larves/plante (réaliser un Berlèse) puis se rendre sur le site de www.terresinovia.fr où en quelques clics vous évaluerez le risque à la parcelle en intégrant le risque agronomique et le nombre de larves par plante.

Privilégier le mois de janvier si possible

Attention : en cas d’intervention, appliquer dans de bonnes conditions (absence de pluie, température 6-7°C, temps ensoleillé) et privilégier le mois de janvier pour espérer une efficacité et un effet sur le rendement. Terres Inovia dispose depuis 2016 d’une douzaine d’essais avec des applications tardives de sortie d’hiver (principalement courant février) visant les larves de grosse altise. Si le nombre de larves de grosse altise est réduit avec ces applications, il n’y a aucun effet significatif sur le rendement.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média