Pommes de terre Hausse des surfaces et des contrats pour la récolte 2014

Terre-net Média

Le Nepg s’attend à une hausse des surfaces de pommes de terre, qui serait de 3,5 à 4 %, pour la récolte 2014, principalement en France et en Belgique. Le nombre de contrats augmente également malgré la baisse des prix.

A partir des premières estimations disponibles pour les cinq principaux pays européens producteurs de pommes de terre, le Nepg (Producteurs de pommes de terre du nord-ouest européen) s’attend à une augmentation des surfaces de pommes de terre pour 2014 de 3,5 à 4 % par rapport à l’année dernière. Elles avoisineraient au total les 550.000 ha. C’est en France et en Belgique que les surfaces vont le plus augmenter. Cette hausse, qui était attendue par le Nepg, est a priori moins élevée que prévue. 

 

Situation des plantations

Les chantiers de plantation sont en avance. A l’exception des parcelles où les terres sont lourdes et argileuses, les conditions sont bonnes mais les sols difficiles à préparer et les structures sensibles aux événements climatiques. L’absence de pluies dans les principales régions de production est effective. 

Sur le périmètre du Nepg, à mi-avril, 60 % des plantations sont réalisées. Il est bien évidemment trop tôt pour procéder à des estimations de production pour la récolte 2014. 

De plus en plus de volumes contractualisés

Pour la prochaine campagne, le nombre de contrats signés est plus important, malgré la baisse des prix observée. Selon le Nepg, la tendance à une augmentation des volumes contractualisés est réelle, principalement pour les opérateurs industriels. Le prix payé pour les tonnages contractualisés, mais aussi pour les volumes au-delà des engagements contractuels, ou hors contrat, est un sujet qui fait toujours débat.

Source : communiqué du Nepg

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous