L'actu de Terres Inovia Colza : Les derniers rendez-vous avant l'hiver

Terre-net Média

Avec les températures froides et les gelées matinales, la croissance des colzas ralentit dans plusieurs régions françaises. Terres Inovia rappelle les rendez-vous importants pour la culture avant l'hiver : surveillance des larves d'altises, pesée de biomasse entrée et gestion des graminées.

L es températures froides et les gelées matinales se généralisent en France et la croissance des colzas se ralentit. Terres Inovia rappelle les différents points d'attention à avoir avant l'hiver.

Larves d'altises d'hiver : allez voir vos parcelles (si ce n'est déjà fait)

C'est le moment de contrôler la présence des larves d'altises dans vos colzas soit directement au champ, soit par la méthode Berlèse. Les premiers résultats (BSV et autres) sont variables selon les régions et les parcelles, souvent en relation avec les conditions climatiques. En effet, les secteurs très secs ont été défavorables à la survie des œufs et à la ponte notamment sur les régions Centre-Val de Loire et Poitou-Charentes. En Normandie et au nord-ouest de l'Île-de-France, la pression « larves » a atteint ou dépassé les seuils de nuisibilité sur environ 30 % des parcelles. Le risque est très variable et doit être étudié à la parcelle !

Méthode Berlèse Principe de la méthode Berlèse :
Pour plus de simplicité, cette méthode peut être utilisée de façon assez rapide et permet sans effort de détecter et dénombrer toutes les larves et repérer les stades larvaires (L1 pour les plus jeunes larves, puis L2 et L3 au fur et à mesure de leur croissance).
Seuil d'intervention : si 2-3 larves en moyenne par plante.
Retrouvez plus d'informations sur la reconnaissance des larves d'altises : Anticiper et réagir contre les larves d'altises

Les interventions contre les larves d'altises sont à raisonner au cas par cas. La lutte insecticides, si nécessaire, s'envisage de fin octobre à fin décembre.

Pesée de biomasse verte entrée hiver

Optimiser le prélèvement dans votre parcelle : une seule visite en parcelle peut vous servir pour la pesée de biomasse verte entrée hiver et le diagnostic de présence de larves d'altises (au champ ou via la méthode Berlèse).

Mesurer la biomasse verte en kg/m²

L’estimation de la biomasse se réalise de la façon suivante :

  • Choisir une zone homogène de la parcelle ;
  • Couper les plantes au ras du sol sur une surface de 1 m² ;
  • Peser la biomasse prélevée.

Cette opération est à renouveler plusieurs fois (3 ou 4) selon l’homogénéité de la parcelle. Dans les situations avec des hétérogénéités bien marquées, il est conseillé d’identifier les zones et réaliser des pesées séparées afin d'estimer au mieux une moyenne d'azote absorbé.

Les prélèvements sont à réaliser en plaçant un cadre en travers des rangs. En cas d'écartement entre rang > 30 cm, un prélèvement de pieds sur une longueur d'un mètre et sur plusieurs rangs contigus sera plus juste. À partir du prélèvement biomasse, vous pouvez isoler quelques plantes ou mettre l’ensemble de l’échantillon dans un dispositif de test Berlèse. Il faudra juste compter le nombre de plantes pour calculer le nombre moyen de larves par plante.

Calcul pour connaitre la quantité d’azote que votre colza a absorbé avant l'hiver
Pesée d’entrée hiver : Pour connaitre la quantité d’azote absorbée en entrée hiver (Nabs EH), il faut multiplier la biomasse prélevée (kg/m²) par 50. Exemple pour l'entrée de l'hiver : si votre colza fait 1,8 kg/m² alors la quantité d'azote absorbée est de 1,8 x 50 soit 90 unités d'azote.

NB : Dans les situations de « gros » colza (Normandie notamment), la pesée entrée hiver est capitale car le passage de l’hiver risque de faire perdre de la matière verte d’ici la reprise de végétation (date d’ouverture du bilan azoté).  

Gestion des graminées

Les anti-graminées racinaires (Kerb, Ielo/Yago…) doivent s’envisager en respectant les précautions d’usage : pluie/humidité du sol dans les 10-20 jours suivants les applications, baisse de température du sol (annoncée par les météorologues), stade des adventices, etc. Pour les applications de Ielo/Yago, il peut être judicieux de temporiser si les colzas couvrent fortement le sol et si le stade des adventices ciblées n’est pas trop développé. La baisse des températures annoncée devrait avoir pour effet ultérieur de diminuer le bio-volume des colzas.

Retrouvez plus d'informations sur les anti-graminées racinaires sur le site web de Terres Inovia.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous