Estimation de la biomasse des colzas Satellites, drones... privilégier les capteurs en cas d'écarts de développement

Terre-net Média

De nombreuses parcelles de colza sont hétérogènes. Dans ces situations, les biomasses sont difficiles à apprécier et pourtant il est important de faire cette observation pour ajuster la fertilisation au printemps. Terres Inovia conseille dans ces conditions de préférer les outils avec capteurs embarqués à ceux nécessitant un échantillonnage.

Estimation biomasse entrée d'hiver.Estimer la biomasse des colzas à l'entrée d'hiver reste primordial. (©Terre-net Média)

La biomasse est un indicateur de la quantité d’azote absorbé par la culture indispensable pour ajuster la fertilisation du colza au printemps. Dans les secteurs nord et est où le gel hivernal est fréquent, une estimation à l’entrée et à la sortie de l’hiver est conseillée.

Dans un contexte où les écarts de développement végétatif sont très importants au sein d'une même parcelle, Terres Inovia précise que « les outils avec capteurs embarqués se montrent plus performants que les méthodes nécessitant un échantillonnage (pesées, estimations photographiques) ». En effet, ils prévoient une dose d'azote mieux adaptée du fait d'une meilleure représentation de la variabilité des états de croissance au sein des parcelles et permettent de moduler les apports au sein de la parcelle, donc d'ajuster aux différents niveaux de croissance, soit avec un système piloté sur l'épandeur d'engrais, soit en modulant manuellement par grandes zones dans les parcelles. L'expérience montre que l'écart de dose optimale au sein d'une grande parcelle peut varier de 60 à 80 unités ! »

Les méthodes par capteurs : satellites, drones, piéton

Plusieurs opérateurs proposent des services de conseil azoté spatialisé sur colza : azote absorbé en entrée et en sortie hiver, et un conseil de dose spatialisé à la parcelle agricole. « Farmstar Expert, le plus répandu, duquel Terres Inovia est partenaire historique, apporte une garantie de la qualité du conseil délivré pour l’ensemble des parcelles chaque année. » En savoir plus : http://www.farmstar-conseil.fr/

Cérélia reprend les paramètres de la réglette azote colza. « Terre Inovia garantit les calculs de doses et évalue chaque année la qualité du paramétrage global du modèle utilisé pour l’estimation de la biomasse en entrée et sortie hiver, sans pour autant, valider formellement les conseils spatialisés délivrés à la parcelle. » En savoir plus : www.geosys.com/products/cerelia/

Plusieurs opérateurs proposent la captation par drone. Airinov a un accord de partenariat avec Terres Inovia du même niveau qu'avec Cérélia. En savoir plus : www.airinov.fr/services/drone-agricole/

Plusieurs constructeurs proposent des capteurs sur appareil piéton. « À ce jour, seul le N-Pilot, développé par Boréalis, fait l’objet d’un accord de partenariat avec Terres Inovia. Ce partenariat a permis l’intégration de la réglette azote dans l’outil N-Pilot pour le calcul du conseil de dose, et une évaluation approfondie de sa performance pour l’estimation de la biomasse en sortie hiver. » En savoir plus : https://www.borealis-lat.com/fr/fr/conseils/n-pilot-r.html

Pesée et photographie

Pour rappel, la méthode par pesée consiste à couper des pieds de colza, si possible secs, au ras du sol, dans deux placettes de 1 m² si la parcelle est homogène et dans quatre placettes représentatives si la parcelle est hétérogène, en évitant les bordures. La biomasse prélevée est pesée et le poids exprimé en kg/m².

Les méthodes par estimation photographique consistent à analyser une photo du couvert. « L’application smartphone ImageIT proposée par Yara, et mise au point avec Terres Inovia est basée sur ce principe. Elle est utilisable pour un taux de couverture du colza allant jusqu'à 80 % (elle ne convient donc pas à des colzas ayant dépassé 1 kg/m²). » En savoir plus : http://www.terresinovia.fr/outils/detail/outils/26/


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous