Maïs France: 100.000 ha de maïs irrigué en moins en 3 ans

AFP

Les superficies de maïs irrigué ont diminué de 100.000 hectares entre 2003 et 2006 en France à cause des sécheresses successives et d'un manque d'eau, selon une étude du ministère de l'Agriculture publiée jeudi.

Alors qu'elles étaient restées stables depuis le milieu des années 90, les superficies de maïs irrigué ont ainsi diminué de 13% entre 2003 et 2006, selon la revue Agreste du ministère. Le recul atteint 26% en Poitou-Charentes, région où les ressources en eau sont particulièrement limitées. Il est de 12% en Midi-Pyrénées et de 10% en Aquitaine, première région par l'étendue de ses surfaces en maïs. Dans le même temps, les volumes d'eau à l'hectare progressent pour compenser les déficits de précipitations, passant de 1.600 m3 par ha en 2002 à 2.400 m3 pendant la grande sécheresse de 2003 et 2.700 m3 en 2005. Les rendements du maïs irrigué sont supérieurs d'une vingtaine de quintaux à l'hectare à ceux des cultures sèches, souligne le ministère. Ils peuvent même atteindre 40 quintaux dans les régions les plus méridionales comme Midi-Pyrénées. Mais l'irrigation a un coût. Sur la période 2003-2005, les producteurs spécialisés dans le maïs irrigué ont dépensé en moyenne 2.900 euros d'électricité. Pendant cette même période, la facture d'eau de l'irrigation a atteint 2.600 euros, soit 66 euros par hectare irrigué.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous