L'actu de Terres Inovia Observez-vous de l'orobanche rameuse dans vos parcelles ?

Terre-net Média

Principalement détectée dans l'Ouest de la France, l'orobanche rameuse, plante parasite pour de nombreuses cultures (colza, chanvre, tabac….) est de plus en plus signalée aussi dans le Nord-Est et dans le Sud. En raison de sa nuisibilité, Terres Inovia souhaite réaliser un suivi dynamique de la problématique en France.

Orobanche rameuseSi vous observez de l'orobanche rameuse, n'hésitez pas à le signaler dans l'enquête de Terres Inovia dédiée. (©Terres Inovia)

L'orobanche rameuse est une plante parasite pour de nombreuses cultures dont le colza, le chanvre, le tabac... En raison de sa nuisibilité, Terres Inovia souhaite réaliser un suivi dynamique de la problématique en France.

Pour cela, l'institut technique invite à saisir en ligne les parcelles pour lesquelles vous avez identifié ce bioagresseur. Ces informations serviront à apporter un meilleur conseil dans la lutte contre cette plante parasite.

>>> Pour participer à l'enquête <<<
L'institut technique précise que toutes les données collectées seront anonymisées avant toute publication.

En savoir plus sur l'orobanche rameuse

Cette plante parasite présente sous forme de graines dans les sols, se fixe dès l’automne, après stimulation de germination des graines d’orobanche par les exsudats racinaires des hôtes en présence. Une fois fixée, l’orobanche détourne nutriment, eau et sels minéraux pour croître et se multiplier. Jusqu’à la reprise de végétation, son développement reste souterrain. Des tubercules se forment au milieu des racines. À partir de la montaison du colza, se forme une tige le plus souvent ramifiée à partir des tubercules, qui émerge hors du sol. Celle-ci développe une hampe florale dont les fleurs sont jaunes pâles ornées de bleu violet. Après fructification, chaque hampe va libérer des milliers de graines de la taille de grains de poussières.  

Différents travaux d’analyses génétique et d’infestations croisées ont mis en avant qu’il existe trois types d’orobanche rameuse. Dans l’ouest, seul le type 1 a été recensé alors que les 3 autres sont retrouvés en proportion variable dans les autres régions. Il semble que le spectre d’hôte varie selon le type. Ainsi bien que le type 1 parasite colza, tabac ou tournesol, il n’est pas présent sur chanvre. De plus, le type 1 se différencie des deux autres par une croissance moindre sur des espèces hôtes communes. Enfin, des différences phénotypiques apparaissent entre populations : degrés de ramification, taille des tiges, couleur des fleurs…

Cycle de l’orobanche rameuse?et symptômes sur colzaCycle de l’orobanche rameuse et symptômes sur colza (©Terres Inovia)
Depuis plusieurs années, Terres Inovia assure un suivi de la zone d’extension du parasite, en collaboration avec plusieurs partenaires (dont les Chambres d’agriculture des Deux-Sèvres, de Vendée et de l’Aube), l’Anitta (Association nationale interprofessionnelle et technique du tabac, devenue Arvalis-Institut du végétal). Ce travail de surveillance est réalisé depuis 2010 grâce à une enquête en ligne. 

L’orobanche rameuse est présente principalement dans l’Ouest de la France, en Poitou-Charentes et en Vendée. Elle est également détectée de plus en plus régulièrement dans le Nord-Est (et notamment dans l’Aube, essentiellement sur chanvre et sur quelques parcelles de colza), et sur plusieurs parcelles dans le Sud-Ouest et le Sud-Est. Les pertes de qualité et de rendement peuvent atteindre 100 % de la récolte pour les parcelles les plus infestées

Mieux la gérer 

Parmi les mesures agronomiques et prophylactiques recommandées pour toutes les situations présentant un risque potentiel ou avéré :

- Allongez les rotations au maximum

- Favorisez les cultures « faux-hôtes » dans la rotation comme le lin, le pois, le maïs ou le sorgho pour réduire le stock grainier d'orobanche. En effet, les graines d'orobanche germent mais ne se fixent pas.

- Nettoyez les outils après la récolte ou le travail du sol d'une parcelle infestée. Veillez à la bonne planification des chantiers de récolte (parcelles sales à récolter en dernier).

- Cherchez à abaisser le stock de graines d'orobanche en favorisant, par exemple, les repousses de colza durant au moins un mois.

Les variétés classées à bon comportement vis-à-vis de l'orobanche par Terres Inovia sont un premier levier de lutte et permettent, en plus de la prophylaxie, de limiter le développement du parasite. La lutte chimique via les herbicides disponibles pour les variétés Clearfield est un moyen complémentaire et efficace. À ce jour, aucun de ces moyens ne permet toutefois de contrôler l'orobanche sur des parcelles très fortement infestées.

Mieux gérer l'orobanche rameuse selon les situationsMieux gérer l'orobanche rameuse selon les situations (©Terres Inovia)

 >>> Pour participer à l'enquête <<<
L'institut technique précise que toutes les données collectées seront anonymisées avant toute publication.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous