Paroles de lecteurs Échecs de désherbage : vous en rencontrez visiblement !

Terre-net Média

La maîtrise de plus en plus difficile des adventices en céréales vous a fait réagir au quart de tour, que vous ayez ou non répondu à l'enquête de Datagri (institut d'études spécialisé en agriculture) sur cette problématique, comme vous y invitait un article paru sur Terre-net il y a une dizaine de jours. Vos commentaires soulèvent notamment la question de l'arrêt ou non du labour et de la multiplication des résistances des mauvaises herbes aux différentes molécules herbicides.

paroles de lecteurs problemes de desherbages des cereales Selon trop bête, on ne peut résoudre les problèmes de désherbage des céréales que dans les livres ! (©Terre-net Média) 

tlecomte : « Du chlorto à 3 l/ha, du Baroud à 1,5 l/ha et trois semaines après, du Fosburi à 0,5 l/ha, et les champs sont propres (...) Sinon, ils sont pleins de vulpins et autres adventices, et les rendements chutent à 45 q/ha. Il faut bien enterrer le grain, semer moins vite et le résultat est garanti : mes champs sont nickel avec beaucoup moins de maladies !! Avis aux amateurs pour cette technique qui ne coûte pas très cher (90 à 100 €/ha). Il suffit de prendre des variétés non sensibles au chlortoluron. »

bigbisous :  « Je n'ai pas un pied de ray-grass ni de vulpin dans mes blés sauf dans les bordures de mes voisins. J'effectue deux désherbages de printemps (un contre les dicotylédones et un contre les graminées). Parfois, je fais même l'impasse... »

La charrue, la meilleure solution ?

gibero : « La charrue est la meilleure solution contre les ray-grass et vulpins. Il n'y a qu'à voir les champs conduits en agriculture de conservation, qui en sont infestés, pour s'en convaincre. Reste le problème de la folle avoine qui germe dans n'importe quel horizon. C'est d'ailleurs ma seule difficulté aujourd'hui malgré deux désherbages, un en automne et un au printemps avec 1,2 l/ha d'Axial. »

très drôle : « Ah ah... Et moi, mon voisin est envahi de mauvaises herbes et il laboure ! Facile de trouver un contre-exemple. Si les soucis d'adventices ne se résumaient qu'à cela, on serait sauvé !! »

trop bête : « En effet, la charrue n'est pas la solution. Toutefois, j'observe sur ray-grass des résistances aux sulfos et à toutes les autres matières actives... Sur sol drainé bientôt, on ne pourra plus rien faire... Décaler la date de semis ne marche pas, un désherbage à l'automne avec un rattrapage au printemps non plus. Le ray-grass lève du 1 janvier au 31 décembre. On ne peut sortir de cette situation que dans les livres apparemment !!! »

Problèmes de résistances...

arno : « J'ai les mêmes soucis avec les ray-grass et vulpins : résistance aux herbicides foliaires et aux sulfos. Mieux vaut n'utiliser que des désherbants racinaires à l'automne et en double passage, c'est-à-dire un en pré-levée, par exemple du Trooper sur vulpin (attention, en pré-levée, il ne faut pas de grosses pluies entre le traitement et la levée, pas plus de 15 mm, sinon beaucoup de plantes ne lèvent pas) et un deuxième à 1 ou 2 feuilles maximum, du Fosburi ou du chlortoluron, le tout aux doses homologuées, pas de réduction ! Si vous avez ou pouvez implanter du colza, des féveroles ou du pois d'hiver, profitez-en pour appliquer du Kerb Flo pour un nettoyage efficace !! Je précise que je ne laboure plus depuis presque 20 ans. Mais je pense que si je ressortais la charrue, le problème serait en partie résolu. D'ailleurs, tous les ans, je me pose la question... Si des collègues ont des conseils ou d'autres pratiques, je suis preneur. »

pipo : « Le chlorto est un classique qui fonctionne très bien chez moi. »

arno  : « En pré ou post-levée ? »

pipo  : « Post-levée ! »

Bruno  : « Depuis plusieurs années, le vulpin est devenu résistant. Rotations, semis tardifs, etc. : impossible de la maîtriser. Aidez-moi svp... »

agri : « Je conseille de réaliser des faux semis au mois d'octobre quand les conditions sont humides. Avec un vibro, il ne faut pas beaucoup de GNR. Un semis tardif est impératif, tout comme un désherbage mécanique. Mais, je sais que de nombreux agriculteurs ne sont pas prêts. Pourtant, ça marche ! »

Kilikou : « Je suis en bio et la seule façon de lutter contre les adventices, c'est la herse étrille, la houe ou le labour et bien gérer la rotation des cultures (prairies, blé, colza, sarrasin, seigle par exemple). En bio néanmoins, c'est compliqué : il faut des effluents organiques sinon à mon avis, en grandes cultures, on va droit dans le mur !! »

Beaucoup de réactions sur Facebook également (32 au total). En voici un extrait :

post facebook difficultes de desherbage des cereales (©Page Facebook de Terre-net) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous