Paroles de lecteurs 173,98 q/ha en blé : ce record mondial vous fait-il pâlir d'envie ou de dépit ?

Terre-net Média

Alors que la moisson 2020 ne devrait pas rester dans les annales en termes de rendement en France, le nouveau record atteint en Nouvelle-Zélande - 173,98 q/ha - agace plus les agriculteurs lecteurs de Terre-net qu'il ne les fascine !

paroles de lecteurs nouveau record de rendement en ble en nouvelle zelande « C'est un blé irrigué, avec une fertilisation conséquente et des apports réguliers d'azote foliaire », nuance céréalier. (© Pixabey // Création Terre-net Média) 

Le rendement de 173,98 q/ha en blé réalisé en Nouvelle-Zélande, nouveau record mondial, tombe en pleine moisson française qui, cette année, s'annonce plutôt médiocre. 

Pour l'orge d'hiver, qui ouvre généralement les récoltes :

réaliste ironise : « Des rendements de même pas 60 q/ha de moyenne en France, beau résultat ! »

Chris rétorque : « Ainsi, je ne suis pas le seul à moins de 60 q/ha !! »

Agri89 confirme : « Jamais ne j'ai fait d'aussi mauvais rendements ! »

J'ai préféré enrubanner !

Groschat lance : « Pour moi, ce sera 0 q/ha car j'ai préféré l'enrubanner il y a deux semaines !! »

Mauvaise récolte pour toutes les cultures...

En colza et en blé :

Minot déplore : « 8 q/ha pour moi en colza, joli score ! »

Pipo craint que les premières estimations de récolte 2020 publiées par Agreste, déjà pas fameuses, soient supérieures à la réalité : « Quand les résultats définitifs seront connus, ça va encore chuter dans certains départements ! Dans ma zone, sur environ 1 500 ha de blé, je suis avec mes voisins 10 q/ha en dessous des prévisions. »

De toute façon, quelle que soit la culture, la situation est la même : 

Comme le fait remarquer Pipo : « La coop locale (...) s'attend à une récolte de blé digne de 2016 ! Et en orge d'hiver, les rendements varient de 10 à 70 q/ha avec une moyenne à 45 pour un PS de 56 !! » 

... digne de l'année 2016

cerealier insiste : « La moisson était annoncée mauvaise dans toute l'Europe ! Au vu des premiers chiffres, elle paraît même catastrophique !! 20 q/ha en colza, pois et orge d'hiver, ça ne fait pas lourd dans le portefeuille !!! »

Ça ne fera pas lourd dans le portefeuille...

pmartin donne ses résultats : « - 10 % de rendement en blé et - 35 % en colza sur 5 ans. »

En agriculture de conservation des sols, Gibero, exploitant agricole en Charente, réalise « 40 q/ha en  blé, 35 q/ha en orge, moins de 20 q/ha en pois, envahi par l'herbe, et 0 en colza » parce qu'il a « retourné tous les champs » semés avec cette espèce.

Agri tente de détendre un peu l'atmosphère : « Eh ben, on dirait que les céréaliers sont presque tous en train de passer en bio... »

Tous les céréaliers seraient-ils passé en bio ? 

Ce record en irrite certains...

Face à de ces faibles rendements, le record du monde de 173,98 q/ha en blé agacent quelque peu les agriculteurs français lecteurs de Terre-net.

Marc, par exemple : « Du grand n'importe quoi ! Cette course au rendement au détriment de la biodiversité est une ânerie !! »

Ou Jean Serien : « Il est content le monsieur, il a pulvérisé ce record de m... en augmentant le carbone dans l'air au lieu de le remettre dans le sol (...). »

Atteinte à la biodiversité, rejets de carbone dans l'air...

... D'autres préfèrent en rire

Grochat pense ainsi que l'agriculteur néo-zélandais « a dû danser le haka dans les bureaux des écolos pour y arriver ! » 

JFK suggère une possible « erreur de conversion » et demande « où trouver l'article original ? »

Erreur de conversion ou danse du haka pour l'obtenir.

Hachemi Nassim est dubitatif : « Vu le potentiel génétique du blé, au-delà de 140 q/ha, il y a un hic. »

titian réplique : « Ah bon, le patrimoine génétique des plantes cultivées est immuable ? (...) En blé, il faut sûrement travailler à retrouver un équilibre plus agronomique, avec davantage de paille. (...) »

« Avec combien d'azote et de phytos ? »

Maxens : « Il n'y a peut-être pas de plan de fumure prévisionnel pour brider les apports d'azote et cet engrais coûte probablement moins cher... Et j'attends de voir la liste des phytos épandus. Combien seraient interdits chez nous ? Le potentiel des terres est une chose mais n'explique pas tout... »

Le potentiel des terres n'explique pas tout...

cforaq n'est pas d'accord concernant « le potentiel ». « Il faut déjà en avoir, souligne-t-il. Il rejoint ensuite Maxens : « Après, c'est surtout l'azote qui joue » sans toujours toutefois garantir le rendement. « L'an dernier, année exceptionnelle, avec 220 u certains sortaient 120 q/ha. En 2020, avec le même amendement, ils auront du mal à faire 100. »

titian est de cet avis : « C'est tout à fait ça, @cforacq. On utilise parfois beaucoup trop d'intrants par rapport au rendement que l'on peut espérer. »

Et Quelle variété ?

Mohican veut savoir « de quelle variété il s'agit ».

 À nous de relever le défi de récolter 130 q/ha en 2021 !

céréalier le renseigne : « Kerrin, un blé irrigué. La météo océanique et tempérée est favorable à sa culture, avec une fertilisation conséquente et des apports réguliers d'azote foliaire. » Il propose : « Messieurs, à nous de relever le défi pour l'année prochaine ! » Avant de nuancer : « Il faut savoir qu'en Nouvelle-Zélande, le rendement moyen national en blé irrigué est de 120 q/ha chaque année ! Ce qui fait que ce record, très beau quoiqu'il en soit, améliore ce chiffre de moins de 50 %. » Et de conclure : « Ramené à la France et à ses 70 q de moyenne, il reviendrait à récolter 130 q/ha, ce qui est tout à fait réalisable... »

Un buzz sur Facebook avec 469 "like", "hate", "surprised", etc., 457 partages et 776 commentaires, dont :

posts facebook nouveau record mondial rendement en ble (©Page Facebook de Terre-net)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous