Maïs grain Quand arrêter l'irrigation du maïs ?

Terre-net Média

Le stade de la culture constitue le principal critère de décision selon Arvalis-Institut du végétal pour arrêter l’irrigation du maïs grain au bon moment. Autres facteurs à prendre en compte : l’état hydrique du sol et les prévisions de précipitations.

Irrigation du maïsEn moyenne, 615 000 ha de maïs (grain, semences et fourrage compris) sont irrigués chaque année en France (selon le recensement général agricole, 2010). (©Terre-net Média)

Quand arrêter l’irrigation du maïs grain ? Les enjeux de cette question sont de taille : économie de l’eau, portance des sols et risque maladie du feuillage. Pour Arvalis-Institut du végétal, le stade 50 % d’humidité du grain constitue le repère.

Surveiller le stade 50 % d'humidité du grain

De nombreux essais menés par l'institut technique ont montré que « l’irrigation apporte presque toujours un supplément de rendement jusqu’à ce stade à deux conditions : si le temps reste chaud et sec et si la réserve en eau facilement utilisable (RFU) est en grande partie épuisée à cette période ».

Perte de rendement en maïs grain selon l'humidité du grain à la dernière irrigation -essais Drôme (26) - AGPM Perte de rendement en maïs grain selon l'humidité du grain à la dernière irrigation - essais Drôme (26) - AGPM (©Arvalis-Institut du végétal)

Il est possible de repérer le stade 50 % d'humidité du grain grâce à des mesures à l’étuve ou bien par des calculs avec les sommes de températures. L'observation du niveau de remplissage de l'amidon dans les grains permet d'estimer ce stade. Selon le dernier rapport Céré’obs (23/08/2018), 32 % des parcelles de maïs en grain étaient au stade 50 % d’humidité du grain en France au 19 août 2018, contre 17 % à la même date en 2017.

Pourcentage de surface des cultures de maïs grain au stade 50 % d'humidité du grain selon les régions françaises pour la récolte 2018 (Source : FranceAgriMer - Céré'Obs)

Semaine se terminant le
19 août 2018 (%)12 août 2018 (%)19 août 2017 (%)
Auvergne - Rhône-Alpes612840
Bourgogne - Franche-Comté472627
Bretagne821
Centre-Val de Loire824928
Grand-Est - Alsace592214
Grand-Est - Champagne-Ardenne56346
Ile-de-France58101
Nouvelle-Aquitaine - Aquitaine10014
Nouvelle-Aquitaine - Poitou-Charentes25613
Occitanie - Midi-Pyrénées10238
Pays-de-la-Loire1740
Moyenne France321317
nombre de régions prises en compte11 (1)11 (2)11 (3)
(1) et (2) : ces 11 régions représentent 89 % de la moyenne nationale des surfaces de maïs grain
(3) : ces 11 régions représentent 90 % de la moyenne nationale des surfaces de maïs grain

L'état hydrique du sol est un facteur à surveiller aussi. En effet, « l'idéal est de terminer la campagne en ayant consommé toute l'eau de la RFU du sol dans un objectif d'économie », précise Arvalis-Institut du végétal. Cet état est à estimer en fin de campagne soit par calcul de bilan hydrique, soit par mesure avec des sondes tensiométriques ou capacitives.

Autre point évident à prendre en compte : les prévisions météorologiques. Lorsque le stade de fin de campagne d'irrigation est atteint, il est « possible de réaliser un dernier tour d'eau à dose réduite, en cas de temps chaud et sec, si la RFU est épuisée ou si les tensions mesurées sont proches des seuils de déclenchement de l'irrigation », rappelle l'institut technique. Au contraire, on peut arrêter d'irriguer si de la pluie est annoncée.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous