L'actu de Terres Inovia S'assurer de la maturité du colza avant de récolter

Terre-net Média

Pour la récolte de colza, un stade de récolte optimal, un bon réglage de la moissonneuse-batteuse associé à une coupe avancée permettent de gagner facilement plusieurs quintaux/ha !

Champ de colza à maturité Les points clés de Terres Inovia pour assurer une récolte optimale du colza. (©Terres Inovia)

La récolte de colza se fait idéalement quand les graines sont aux environs de 9 % d’humidité. À cela il faut ajouter des siliques avec des enveloppes matures (couleur brun clair, autour de 10 % d’humidité). Des tiges de colza avec des pailles sèches (inférieures à 20 % d’humidité).

La présence de siliques dont les enveloppes ne sont pas complètement sèches peut entraîner d’importantes pertes de rendement. Celles-ci ne seront pas battues, elles rejoindront les pailles hachées par le broyeur et ne seront pas décelables dans le flux de pailles. De précieux quintaux peuvent être perdus de la sorte.

Exemple de pertes en fonction du nombre de siliques non battues/plante :

Nombre de siliques vertes par plantes non battuesPerte en %Perte en q/ha
53,31,4
106,42,6
159,64,2
2012,85,7

Cinétique d'humidité des graines, des pailles et pourcentage de tiges vertes

La teneur en eau des pailles au moment de la récolte est également importante. Elle fluctue beaucoup selon les parcelles. Elle atteint souvent des niveaux qui ne sont pas conciliables avec une bonne efficacité de la machine.

Cinétique d'humidité des graines, des pailles et pourcentage de tiges vertesCinétique d'humidité des graines, des pailles et pourcentage de tiges vertes. (©Terres Inovia)

Actuellement, les machines ont des puissances suffisantes pour permettent de récolter des parcelles dont les pailles ont des teneurs en eau très élevées (jusqu’à plus de 60 %). En revanche, le processus de battage puis de triage se retrouve pénalisé : les siliques non matures ne sont pas battues, mais aussi les pailles et les tiges humides, plus lourdes et moins mobiles sur les grilles, entravent l’efficacité du secouage des parties hautes et plus sèches de la végétation.

Dans ce cas, une seule solution : décaler les récoltes même si cela peut être après la récolte des blés. La maturation complète des pailles peut demander plus d’une semaine.

Comparatif des pertes de rendement liées au niveau d’humidité des pailles et des graines en fonction de la date de récolte

Cependant, la récolte avec une végétation trop sèche (moins de 8 %) risque d'entraîner des pertes à l'avant de la machine. Dans ce cas, il est préférable de récolter tôt le matin avec une machine équipée d’une d'extension de coupe colza.

Comparatif des pertes de rendement en fonction de la date de récolteComparatif des pertes de rendement en fonction de la date de récolte. Essai à Estrées-Mons (Somme). (©Terres Inovia) 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous