Vague de froid Sans conséquence pour la plupart des colzas, selon les stades pour les pois

Terre-net Média

Dans le nord-est du pays en particulier, les cultures sont soumises à des températures plus que fraîches et ce pour encore quelques jours. Mises à part certaines parcelles d'Alsace, les colzas ont généralement acquis la résistance nécessaire pour les supporter. Pour les pois, la situation dépend du stade des cultures.

Parcelle sous la neige.La neige est la meilleure alliée des cultures en cas de gel. (©Terre-net Média)

Terres Inovia rassure quant à la capacité des colzas à passer sans trop d'encombre la vague de froid installée sur le pays, notamment dans le quart nord-est. La résistance au froid dépend de plusieurs facteurs, mais avant tout du stade de la culture au moment du gel. Les autres critères sont : profondeur de semis, conditions d’arrivée du froid, teneur en eau du sol, teneur en eau de la plante, présence d’une couverture neigeuse.

« Sauf rares exceptions notamment en Lorraine, les cultures de colza ont partout atteint des niveaux de développement et d'endurcissement leur permettant de supporter, sans dommage particulier autres que des pertes de feuilles, des températures de l’ordre de - 15°C (températures au sol). Seules exceptions, quelques très petits colzas et quelques colzas allongés dont il conviendra de suivre attentivement l'évolution après le dégel. »

Une couverture neigeuse bienvenue sur les plateaux

La carte de la couverture neigeuse telle qu'observable au 19 janvier (cf. ci-dessous) indique la présence d'une couche de neige sur les plateaux de l'est notamment. « Ces 5 à 10 cm, localement plus, assurent une protection très efficace des plantes contre le froid, même si, en contrepartie, les températures de l'air sont tirées à la baisse par effet d'albédo. »

Couverture neigeuse au 19 janvier sur la France.

Conclusion de l'institut technique, « il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure pour les cultures de colza même si le phénomène de tolérance au froid des plantes reste une alchimie complexe ».

Les risques pour les pois d’hiver

Actuellement, trois situations coexistent dans la plaine et le niveau de risque n’est pas le même selon la situation.

SituationStade de la cultureRisque/résistance au froid
Cas n°1En cours de germinationRisque modéré à élevé, d'autant plus si le sol est gorgé en eau et si la profondeur de semis est faible.
Cas n°2Levée mais n'ayant pas atteint le stade 1 feuilleRésistance au froid mal connue à ce jour.
Cas n°31 feuille et plusActuellement autour de - 8°C d'après le modèle de C. Lecomte (Inra). Résistance au froid plus importante si présence d'une couverture neigeuse avant l'arrivée du gel.

Quand et comment observer ?

Généralement après un épisode de gel, il faut attendre une dizaine de jours pour voir apparaître les premiers symptômes.

Cas n°1 : attendre que les températures radoucissent et compter le nombre de pieds levés/m².

Cas n°2 et 3 : observer l’état des racines, tiges et feuilles. Racines et tiges : pas de dégât de gel si elles sont saines et blanches ; dégât de gel, si elles sont brunes et flasques ou en présence d'une coupure nette à la base de la tige. Feuilles : des dégâts de gel s'apparentent à des brûlures, visibles sur le bord du limbe.

Les dégâts les plus dommageables pour la survie de la plante sont ceux observés sur la tige et les racines.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous