Semis de blé C’est le moment pour semer les variétés tardives

Bénédicte Normand Terre-net média

Les conseillers de la chambre d’agriculture de Seine-Maritime signalent que c’est le bon moment pour semer la plupart des variétés tardives. Ils préconisent d’adapter la densité de semis en fonction de la date.


(© Terre-net)
«A partir du 5 octobre, beaucoup de variétés tardives peuvent commencer à être semées dans l’intérieur du département. C’est le cas de Claire, Hattrick, Koreli, Mercury, Perfector, Robigus, Sankara. Pour la bordure maritime où les températures sont plus élevées l’hiver, on a intérêt à retarder le début des semis de ces variétés autour du 10 octobre. »
expliquent les conseillers de la Chambre d’agriculture de Seine-Maritime dans leur dernier avertissement agro-météo.

« La densité de semis peut être réduite par rapport à des semis plus tardifs, mais aussi par rapport à la pratique de beaucoup d’agriculteurs. » soulignent les conseillers. Pour cette période et jusqu’au 10-15 octobre, une densité de 150 à 180 grains/m² est suffisante. « Cela signifie que certains lots de semences peuvent être semés à 60 kg/ha pour un PMG de 40 g ! » remarquent les conseillers. La réduction de la densité de semis permet de diminuer le risque de piétin-verse et de privilégier la fertilité de l’épi au détriment du nombre d’épis, celui-ci n’ayant pas besoin de dépasser 500 à 600 épis/m² selon la variété. Selon l’avertissement agro-météo, « il n’y a pas nécessité d’adapter la densité de semis au tallage de la variété, les variétés nécessitant plus d’épis sont aussi celles qui tallent le mieux ».

Retrouvez l'avertissement agro-météo complet des conseillers cultures sur le site de la Chambre d'agriculture de Seine-Maritime, lien direct en cliquant ICI

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous