Ils ont choisi de réduire les phytos Éric Odienne : « Je consacre plus de temps à l'observation »

Terre-net Média

Depuis qu'Éric Odienne, polyculteur-éleveur à Chamblac (Eure), a adopté les principes de la protection intégrée sur son exploitation, il construit un système qui respecte les équilibres naturels et profite de la complémentarité entre cultures et élevage. Il se félicite de la solidité de son système, la réduction des charges compensant largement les baisses de rendements.

ÀChamblac (Eure), la ferme d’Éric Odienne compte un troupeau de 65 vaches prim’holstein et 150 ha de prairies et de cultures. Après huit ans de travail dans l'industrie mécanique, Éric a repris l'exploitation familiale avec l'intention de changer de modèle. 

Aujourd'hui en conduite intégrée, son système repose sur des rotations longues et profite de la complémentarité entre élevage et cultures. Accompagné par le groupe Dephy de la Chambre d'agriculture de l'Eure, il diminue le recours aux phytos et n'utilise plus aucun insecticide.

« J'ai toujours été curieux de comprendre comment une plante poussait. Mon système demande plus d'observation et implique davantage de prise de décisions, mais il est dans le respect de la régulation naturelle, de l'animal et du végétal. »

Ce témoignage vidéo fait partie d'une série de huit reportages réalisés par Terre-net avec la Chambre d'agriculture de l'Eure dans le cadre d'Ecophyto.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous