L'actu de Terres Inovia Tournesol : accompagner les producteurs dans les bassins à potentiel

Terre-net Média

Au cours des dernières années, des agriculteurs de la moitié nord de la France ont découvert ou redécouvert le tournesol. Pour certains, cette culture apparaît comme un défi technique. Aussi en 2021, dans le cadre de l’action Téo, Terres Inovia a mis en place différents travaux afin d’accompagner ces producteurs dans les décisions à prendre tout au long du cycle de la culture lors des étapes clés de l’itinéraire technique. Exemple des actions menées dans les régions Nord et Est.

Champ de tournesolPour Terres Inovia, l'enjeu dans les années à venir : mettre en avant les intérêts à introduire du tournesol de façon pérenne dans l’assolement et les rotations, au-delà des effets de conjoncture sur les autres cultures de l’exploitation. (©Terre-net Média)

Cet article, écrit par notre partenaire Terres Inovia, est en exclusivité pour les lecteurs de Terre-net. Bonne lecture !

Un contexte favorable à l'augmentation des surfaces de tournesol

Le paysage en zone Nord et Est continue de changer avec des surfaces de tournesol en nette progression depuis cinq ans et venant se substituer à celles du colza. En introduisant du tournesol dans l’assolement et les rotations, selon une enquête réalisée en 2020 par Terres Inovia, dans un contexte économique difficile des fermes en grandes cultures, les agriculteurs optent pour une culture affichant des charges réduites par rapport à d’autres espèces.

Autre intérêt ressortant nettement : mieux gérer l’enherbement à l’échelle de la rotation, notamment les adventices comme vulpin et ray-grass. Cela illustre indirectement l’importance de ce problème agronomique dans les exploitations de grandes cultures en zones intermédiaires.

Une culture peu consommatrice de produits phytosanitaires est également cité dans près d’un cas sur deux dans cette enquête. Par la suite, d’autres raisons incitant les agriculteurs à implanter du tournesol sont mentionnées telles que l’augmentation de la marge à la rotation, les besoins en eau réduits, l’organisation du travail facilitée, etc.

Mais l’enjeu dans les années à venir est de mettre en avant les intérêts à introduire du tournesol de façon pérenne dans l’assolement et les rotations, au-delà des effets de conjoncture sur les autres cultures de l’exploitation. Pour cela, il est nécessaire d’accompagner les néo-producteurs mais également les anciens et acquérir de nouvelles références. Le matériel d’implantation et de récolte évolue ainsi que l’offre variétale et les solutions de protection de la culture. La campagne 2021 a été globalement très bonne pour le tournesol au niveau des rendements, avec des prix de vente particulièrement attractifs. Pour 2022, les surfaces de tournesol pourraient progresser notamment du fait de ses besoins modérés en engrais azotés, dont les prix ont très fortement augmenté depuis l’été 2021.

Accompagnement des producteurs sous différentes formes

L’accompagnement en 2021 de Terres Inovia s’est fait de différentes façons. Tout d’abord une quinzaine d’articles sur le site de l’institut technique mais également dans la presse agricole départementale et sept newsletters spécifiques sur la culture ont été rédigées pour les producteurs en zone Nord et Est. Quatre vidéos sur la récolte ont également été mises en ligne sur sa chaîne YouTube. De plus, dans un contexte de récolte tardive de cette année en raison des nombreux épisodes pluvieux en fin de campagne, des cartes simulant les dates de récolte en fonction des dates de semis, publiées toutes les deux semaines, ont permis de projeter au mieux les dates de récolte à partir de dates théoriques de maturité.

Six évènements au champ sont venus compléter cet accompagnement. Les acteurs régionaux se sont mobilisés pour mettre en place, sur l’ensemble de la zone, des plateformes d’essais et de démonstrations afin d’acquérir des références et communiquer. Chambres d’agriculture, organismes stockeurs, firmes phytosanitaires, semenciers et institut technique ont uni leurs efforts et leurs moyens afin de présenter les points clés de l’itinéraire technique.

Selon les sites, on trouvait des thématiques telles que l’implantation (à travers la comparaison de différents types de semoirs, la vitesse d’avancement, l’écartement, la profondeur de semis, la densité), le choix variétal, le programme de désherbage le plus approprié aux situations des producteurs en combinant désherbage mécanique et  chimique, la gestion de la fertilisation et de la protection vis-à-vis des maladies ainsi que la récolte. On a également pu trouver sur une plateforme de l’Yonne un pôle pollinisation avec la mise en place de ruches connectées afin de mettre en avant le tournesol comme une ressource abondante au cœur de l’été pour les insectes pollinisateurs, une période relativement creuse du point de vue des apports alimentaires nécessaires aux abeilles. 

Toutes ces plateformes ont permis de créer un lieu d’échange sur cette culture. L'une d'elles, dédiée aux producteurs en agriculture biologique, a été construite autour d’innovations agronomiques et de la sécurisation de l’itinéraire technique de la culture. Il est prévu que de nouvelles plateformes consacrées à la culture de tournesol soient mises en place en 2022.

Plateforme de Villiers-les-Hauts (89)Plateforme de Villiers-les-Hauts (89) début floraison. (©Terres Inovia)

En amont de ces évènements, une action a été conduite visant à mesurer, dans des situations pédoclimatiques diverses, les dynamiques de réchauffement des sols en fin d’hiver et au cours du printemps. Il s’agit d’évaluer l’intérêt que pourrait avoir un conseil de suivi d’évolution de température du sol pour inciter les producteurs à améliorer le positionnement du semis du tournesol.

Pour compléter toutes ces initiatives, des expérimentations continuent d’être menées. Des thématiques telles que l’évaluation de variétés très précoces dans les réseaux habituels, ainsi que des essais mesurant l’effet précédent lié à l’azote du tournesol vis-à-vis du blé tendre, ont ainsi été mis en place.

Un outil d’aide à la décision sur la prévision de la date de récolte est également en phase de finalisation. Et 2021 a été l’occasion de tester sa robustesse. Sa mise en ligne sur le site de Terres Inovia est prévue au premier semestre 2022.

Auteur : Louis-Marie Allard


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média