Variétés de céréales à paille Un bon cru pour les semis 2018

Terre-net Média

Au total, ce sont 61 variétés de céréales à paille nouvellement inscrites sur la liste a du Catalogue officiel français. Résistance aux maladies, à la verse, précocité… : chacune possède ses spécificités. De quoi satisfaire tous les besoins !

P our les semis d'automne, les semenciers offrent à nouveau un large choix de variétés de céréales à paille. Leurs axes principaux de recherche visent à améliorer la qualité, le rendement et la résistance aux bio-agresseurs . Pour rappel, ces variétés sont évaluées au sein du réseau du CTPS, géré par le Groupe d’étude et de contrôle des variétés et des semences (Geves) et auquel participent l’Inra, les obtenteurs, en particulier les membres de l’Union française des semenciers (UFS), les instituts techniques, des coopératives et négoces agricoles ainsi que d’autres acteurs des filières concernées.

Retrouvez l’ensemble des données – rendements, qualités technologiques, caractéristiques physiologiques et résistances aux bioagresseurs – obtenues dans les expérimentations de pré-inscription. >>> 49 variétés de céréales à paille proposées à l'inscription en octobre 2017 et 12 en janvier 2018 .
Sommaire

Cliquez sur les logos des semenciers pour découvrir les variétés souhaitées.

Parmi les variétés phares de LG Semences, LG Armstrong entre dans la catégorie des VRM sur la liste de l’ANMF en raison de « son profil qualité unique BPS correcteur ». Précoce, il « offre un bon potentiel de rendement, ainsi qu’un excellent PS et comportement face à la verse et aux maladies, dont le piétin-verse ». Pour 2018, le groupe semencier lance deux variétés de blé. Tolérant au chlortoluron, Albator , BPS demi-tardif à productivité élevée (105,8 % des témoins CTPS), se comporte très bien vis-à-vis « de la verse (7,5) et des maladies du feuillage : septoriose (6), rouilles jaune (7) et brune (7), oïdium (7), piétin- verse (7). Tardif, LG Androïd présente « un profil qualité adapté à l’export et à la meunerie » grâce à son PS et sa teneur en protéines. Productif (104,5 % des témoins) et tolérant au chlortoluron, il résiste à la verse (7,5) et aux maladies : septoriose (6,5), rouille jaune (7), oïdium (7), piétin-verse (6). Il est également très bien noté au niveau fusariose et Don. Concernant les orges d’hiver, Rafaela est une variété six rangs très précoce et tolérante à la JNO, l’helminthosporiose, l’oïdium et la rouille naine. LG Casting, deux rangs fourragère, est précoce, très productive et résistante à la verse et aux maladies foliaires. Autres avantages : son PS et son taux de protéines. Quant à Rivolt , nouveau triticale demi-précoce, il atteint une productivité hors pair : 108,3 % des témoins. En outre, « il tient bien face à la verse » malgré une tige haute. À signaler aussi : sa résistance à l’oïdium et à la rouille brune.

Retour au sommaire

LG Androïd LG Androïd est adapté à l'export et la meunerie. (©LG Semences)

Florimond Desprez propose trois nouvelles variétés en blé tendre d’hiver cette année, dont deux BPS présents dans la liste des VO de la Meunerie : Unik et Pilier . Le premier, précoce, dispose d’une « bonne résistance à la verse et est tolérant au chlortoluron ». Demi-précoce à précoce, le second se distingue par sa « résistance aux cécidomyies orange ». Autre nouvelle variété de blé tendre d’hiver : Concret . Les points forts de ce BP demi-précoce : sa « bonne résistance à la rouille jaune », la septoriose et  la verse », ainsi que son PS et sa productivité (108 % des témoins Nord).

Deux variétés font leur entrée dans la gamme des triticales. Leur « souplesse en date de semis » en fait des variétés adaptées à l’ensemble du territoire français. Vivier est « résistant à la rouille brune et l’oïdium » et Brehat se caractérise par une « excellente résistance aux maladies ». Du côté des orges d’hiver, le semencier lance une nouveauté : Sonata . Cette variété six rangs brassicole et précoce à épiaison. Elle se distingue par son PS et un bon comportement face à la rouille naine et l'helminthosporiose.

Retour au sommaire  Unik Unik allie PS et productivité (105,7 % des témoins Nord). (©Florimond Desprez)

KWS étoffe sa gamme de céréales d’hiver. Neuf variétés enrichissent le catalogue KWS cette année. En blé tendre, BPS et demi-précoce, KWS Extase « résiste aux maladies et à la verse » et est tolérante au chlortuluron. Productive, KWS Dakatona jouit d’un profil maladies, taux de protéines et PS excellents. Lancée l’an dernier, Pastoral est la 2e variété de la gamme. Elle fait son entrée en tant que BPMF sur la nouvelle liste ANMF.

Avec cinq nouveautés en orge, le semencier entend répondre à tous les débouchés. Variété brassicole précoce inscrite en classe A, KWS Faro est une orge d’hiver six rangs avec « une qualité prometteuse ». Son PS, son calibrage, sa résistance au froid et sa productivité sont ses autres atouts. En orge fourragère d’hiver six rangs, KWS Borelly conjugue précocité, productivité, PS et résistance aux maladies, et permettra de pallier « l’interdiction probable de l’imidaclopride à l’automne 2018 ». À ses côtés, KWS Estaminet , variété précoce bénéficiant d’un « très bon état sanitaire, comportement face à la verse et PS » et KWS Orbit , qui « possède le profil type recherché pour le marché fourrager : productivité, PS et résistance à la verse ». Orge d’hiver deux rangs demi-précoce et fourragère, KWS Moselle combine productivité, PS et résistance aux maladies. KWS Snowbird , avoine demi-précoce, est productive et peu sensible aux maladies, avec un important PS.

Deux variétés de seigle complètent l’offre céréalière. KWS Serafino dispose d’un haut potentiel de rendement et d’un comportement exemplaire vis-à-vis du stress hydrique en fin de cycle. Résistante aux maladies, « elle inclut la technologie PollenPlus qui augmente la production de pollen et limite le risque d’ergot ». Vitallo , seigle fourrager, se développe rapidement : il peut « être cultivé en interculture et obtient des rendements élevés en matière sèche, à un stade précoce, pour une valorisation en biométhanisation ». Cette variété haute est tolérante à la verse et au froid.

Retour au sommaire

Ramdam Agri Obtentions propose cette année trois nouvelles variétés de triticale, dont Ramdam. (©Agri-Obtentions)

Agri Obtentions propose, cette année, la nouvelle variété d’orge de printemps Liberta , précoce et productive (101,6 % des témoins). Du côté du triticale, trois variétés à l’affiche. Ramdam , « haut et très productif (110,8 % des témoins), est tolérant aux maladies et à la verse ». Il est accompagné par Rivolt , « très productif et souple en termes de date de semis. Il se distingue par son gros gabarit et sa tolérance à la verse ». Volko enfin, « très rustique et doté d’un bon comportement face à la verse », convient bien aux semis précoces. Il est inscrit à 104,6 % des témoins. Entré au catalogue officiel l’année dernière, Orloge vient d’intégrer la catégorie des BPMF sur la liste ANMF 2018. Il se démarque par sa précocité, sa productivité, sa teneur en protéines (bonus GPD+), son PS et sa qualité BPS.

Retour au sommaire

Sem-Partners mise sur les variétés résistantes. En blé tendre, une nouvelle variété s’ajoute à Apostel, Etana et Emilio dans le catalogue de Sem-Partners. Demi-précoce, Fripon est tolérant à l’ensemble des maladies, surtout à la rouille jaune sur feuilles (7) et épis (8) et au piétin-verse (7). Sa qualité de grain permet de diversifier les utilisations : panification, amidonnerie, export et alimentation animale. La variété de blé dur Platone se distingue à la fois par son potentiel de rendement et sa qualité. Demi-tardive à épiaison et demi-précoce à maturité, elle résiste bien aux maladies (septoriose, rouilles jaune et brune). En orge d’hiver, Sem-Partners sort Paradies , fourragère six rangs demi-précoce à précoce, résistante à la JNO et productive (107,4 % des témoins, avec traitement). En épeautre d’hiver, le semencier lance Comburger , demi-précoce et très productive. Principaux intérêts : son comportement vis-à-vis de la verse et des maladies, son aptitude à la panification mais également ses caractéristiques organoleptiques. Retour au sommaire

Pour la 3e année consécutive, Saaten-Union conserve sa place de premier semencier en nombre d’inscriptions sur cinq ans. Inscrite l’année dernière, Chevignon, variété la plus multipliée, fait son entrée dans la rubrique BPMF de la liste ANMF. Pour les semis 2018, quatre nouveaux blés sont disponibles, dont un hybride. La spécificité de Macaron : sa double tolérance aux mosaïques. Précoce à épiaison et très précoce à finition, il comporte un « cycle de végétation à reprise lente, idéal pour une vaste zone géographique ». Il est « barbu, tolérant au froid (7), à la verse et doté d’un très bon profil sanitaire ». Rien à redire, non plus, concernant le PS et la teneur en protéines. Pas étonnant que les surfaces prévues en multiplication soient conséquentes. Blé précoce à épiaison, Tarascon allie tolérance au froid et reprise lente en sortie d’hiver. Il « offre un couple productivité/valeur en panification attractif », avec des profils BPS  et maladies favorables : rouille brune (7), oïdium (7), septoriose (6) et fusariose (5). Demi-tardif, Johnson « se démarque par son excellente productivité », en particulier dans le nord de la France et la Belgique, et son très bon comportement vis-à-vis des maladies du feuillage : oïdium (7), rouille jaune (7) et septoriose (6,5). Sa qualité est recherchée par l’amidonnerie et l’export (113,7 % des témoins Nord). L’hybride Hypodrom , associant productivité et qualité, arrive dans la catégorie des VRM de la liste ANMF 2018. Résistant à la cécidomyie, il est tolérant à la rouille brune (7) et à la fusariose (5,5), « ce qui en fait une variété parfaitement adaptée au sud du Bassin parisien ». Inscrit au CTPS (liste B) en 2016 et au Danemark début 2018 (avant de pouvoir l’être au catalogue européen), Hirondella est un escourgeon brassicole demi-précoce à épiaison. Parmi ses avantages : son PS, ainsi que sa tolérance à la verse, la JNO, l’helminthosporiose et l’oïdium.

Retour au sommaire

Macaron Le profil de Macaron est adapté à l'ensemble du territoire français. (©Saaten-Union)

RAGT , 1er obtenteur en blé tendre, blé dur et triticale. Parmi les variétés clés de RAGT Semences, citons RGT Sacramento, blé demi-précoce (6,5) qui conjugue un « potentiel de rendement exceptionnel, un bon PS et une forte teneur en protéines ». Blé précoce (7), RGT Cesario est résistant aux mosaïques et tolérant au chlotoluron. Ce blé, productif et régulier, a un comportement exemplaire face à la septoriose et au froid. RGT Montecarlo regroupe « trois gènes d’intérêt : mosaïques, cécidomyies et PCH1 (piétin-verse) ». Sa précocité, son PS et son taux de protéines sont à mettre en avant. Il figure d’ailleurs dans la liste 2018 des BPMF de l’ANMF.

En 2018, RAGT sort cinq nouveautés en blé tendre d’hiver. Demi-tardif (5,5) et à privilégier pour les premiers semis, RGT Pulko est tolérant au chlortoluron et obtient un PS satisfaisant. Les points forts de RGT Volupto , demi-précoce à demi- tardif (6) : sa tolérance au chlortoluron et aux cécidomyies. RGT Cysteo est, quant à lui, un demi-précoce (6,5) qui se comporte bien vis-à-vis de la rouille jaune. RGT Goldeno , blé précoce (7) très productif, arbore un comportement favorable face à la fusariose. À souligner pour RGT Talisko , sa tolérance au chlortoluron, sa résistance à la verse, son taux de protéines et sa qualité boulangère (BPS).

En blé dur, deux variétés possèdent une teneur remarquable en protéines : Anvergur, qui associe rendement et qualité, et RGT Voilur, peu sensible aux maladies, à la verse et à la moucheture. L’escourgeon fourrager précoce Belinda allie PS et « profil sécurisant vis-à-vis du froid, des maladies et de la verse ». Les deux nouveaux triticales RGT Bivouac et RGT Kadjac viennent étoffer la gamme de RAGT comportant déjà RGT Omeac, RGT Eleac et RT Ruminac. Les spécificités du premier, demi-précoce : « son potentiel de rendement, sa régularité et la sécurité apportée contre les rouilles jaune et brune ». La seconde variété garantit productivité et « profil maladies équilibré ». RGT Black Pearl , première nouveauté en avoine d’hiver noire depuis quatre ans, combine rendement et résistance aux maladies.

Retour au sommaire

Semences de France élargit son offre variétale avec Hynvinctus , un blé tendre d’hiver hybride et précoce. Grâce à son potentiel de rendement (112,1 % des témoins), il est cultivable dans toutes les régions de production et « satisfait la majorité des débouchés (BPS) ». Orge d’hiver fourragère, Belfry est un hybride demi-tardif et productif (106,9 % des témoins), inscrit en Angleterre et qui cumule résistance à la rhynchosporiose et à la verse.

Semences de France distribue aussi les variétés obtenues par Unisigma, GIE de recherche et de création variétales basé en Picardie. Tenor tout d’abord, un blé tendre d’hiver précoce et BPS, se remarque par « sa productivité (105,6 % des témoins), mais également sa résistance aux cécidomyies, au piétin-verse et aux maladies du feuillage ». Il est précoce à finition rapide et peut se semer dans la grande zone centre et plus tardivement dans le nord de notre pays. Orge d’hiver six rangs brassicole, Margaux est demi-précoce et résistante à la JNO. Son calibrage et son PS méritent d’être mentionnés.

Retour au sommaire

Margaux Margaux est résistante à la jaunisse nanisante de l'orge (JNO). (©Unisigma)

150 ans de création variétale pour Lemaire Deffontaines . Cette année, la firme semencière propose six nouvelles variétés de céréales. Amboise , un blé demi-tardif à demi- précoce, affiche un très gros potentiel de rendement (114,4 % des témoins). Court, il tient bien face à la verse, et est peu sensible aux maladies, rouilles, oïdium et septoriose en particulier. Ce "blé autre usage" a une teneur en protéines plutôt forte. Annecy , demi-tardif à demi-précoce, est barbu et petit. Ses points forts : la résistance au froid et à la verse, ainsi qu’aux maladies du feuillage et de l’épi. À noter par ailleurs : il a reçu une bonification à l’inscription pour son PS et montre un très bon comportement en panification. Précoce, Adriatic est un blé soft biscuitier à très haut potentiel de rendement (112,8 % des témoins). Il est tolérant à la verse, aux rouilles et à la fusariose. Il peut être cultivé dans toute la France et intègre la liste des VO de la meunerie. Barbu et d’origine autrichienne, Alessio se caractérise par sa tolérance au froid, à la verse et à l’ensemble des maladies. Utilisable en bio, cette variété dispose d’un PS et d’un taux de protéines remarquables. Elle est en observation, par la Meunerie française, pour une classification en blé de force. Menhir , nouveauté inscrite en Italie, tolère bien la verse et toutes les maladies. Son PS et sa teneur en protéines sont d’un bon niveau (105 % des témoins). Et pour finir : une première variété d’épeautre d’obtention Lemaire Deffontaines, inscrite en Belgique en 2017. Demi-tardive à demi-précoce, Convoitise est haute et rustique (par rapport au froid, à la verse et surtout aux maladies), et convient en agriculture biologique.

Retour au sommaire

Caussade Semences enrichit son offre de cinq variétés. BPS tardif, Soverdo CS est noté à 104,6 % des témoins au CTPS grâce à son cumul de bonifications mosaïque et piétin-verse et son double bonus PS. BP très précoce à précoce, Solindo CS affiche un haut potentiel dans tous les types de sol (108,3 % des témoins) et se différencie par sa qualité avec des bonifications PS et protéines. Andromede CS , demi-tardif à demi-précoce inscrit en Belgique, montre une résistance satisfaisante aux maladies, notamment au piétin-verse, ainsi qu’une forte teneur en protéines. Avec un excellent profil sanitaire, le BPS demi-précoce Sortilege CS est inscrit à 102,3 % des témoins au CTPS. Il a reçu trois bonifications, pour sa résistance au piétin-verse, son PS et l’écart traité/ non traité. BP précoce, Maldives CS se caractérise par un profil sanitaire très intéressant : résistance à la mosaïque et bonus fusariose. Niveau qualité, une bonification PS lui a été attribuée.

Les variétés Solindo CS, Andromede CS, Sortilege CS et Maldives CS sont également résistantes au chlortoluron. Ces nouveautés rejoignent, dans la gamme céréales à paille, Izalco CS, blé tendre avec un très bon profil BAF, et Elicsir, 3e variété de triticale la plus multipliée en France cette campagne.

Retour au sommaire

Solindo CS Solindo CS a confirmé un haut potentiel dans les différents types de sols testés. (©Caussade Semences)

En blé tendre d’hiver, les deux principales variétés de Secobra restent Descartes et Némo. Les essais Arvalis en post-inscription pour la récolte 2017 ont, eux, mis en avant Mortimer au nord de la Seine. Le semencier inscrit trois nouveautés pour les semis 2018, toutes BPS. Fantomas , précoce (7) de type Oregrain, jouit d’un comportement irréprochable vis-à-vis des maladies, des rouilles (7) particulièrement, et d’une bonne teneur en protéines. Très précoce, Maupassant résiste bien aux rouilles (7), à la septoriose (6) et à la fusariose (5,5). « Peu de chances de développement » en revanche pour Léandre , du fait de sa sensibilité à la verse et la septoriose. En orge d’hiver deux rangs, Newton rejoint Maltesse et Memento. Cette variété fourragère précoce est intéressante de par son rendement (103,9 % des témoins), son PS et son comportement en végétation. Parmi les orges de printemps, Explorer est « toujours réclamée par la filière » et la variété brassicole Focus est retenue par le CBMO.

Retour au sommaire


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous