Fop « Le conseil agronomique est une démarche gagnante en colza »

Terre-net Média

Lors de sa dernière réunion, le conseil d'administration de la Fédération des producteurs d'oléagineux et de protéagineux (Fop) a dressé l'état des lieux des impacts des conditions climatiques de cet hiver sur les cultures de colza. Un constat "non alarmant pour le moment" mais les administrateurs de la Fop ont insisté sur l'importance du conseil agronomique.

Dans son communiqué, la Fédération des producteurs d'oléagineux et de protéagineux dresse un premier bilan des impacts des conditions climatiques sur les cultures de colza. En effet, depuis quelques années, les températures plutôt élevées depuis le semis, induisent une augmentation des infestations larvaires. L'hiver n'a pas beaucoup épargné les colzas avec des précipitations abondantes entraînant « asphyxies plus ou moins longues dans les sols hydromorphes », indique la Fop. Puis une vague de froid important a sévi sur des plantes en cours de reprise de végétation. Enfin, le manque d'ensoleillement commence à peser sur un début de floraison irrégulière.

Les administrateurs de la Fop estiment que ce « constat n'est pas encore alarmant, mais que le potentiel pourrait bien être affecté sur une bonne partie des surfaces ».

« Pouvoir disposer de conseils judicieux et adaptés est un véritable atout pour les producteurs »

D'après ce constat, ils souhaitent mettre en avant l'importance du conseil agronomique. « Les parcelles les mieux implantées et concernées par de fortes infestations larvaires mais n'ayant pas souffert de rupture d’alimentation azotée, sont parmi les plus belles actuellement, avec une croissance rapide permettant l’atteinte rapide de la floraison ». « Les voies les plus innovantes en sol argilo-calcaire superficiel, avec implantation précoce de colza associé en semis direct sans désherbage et avec une protection insectes très allégée voire absente, affichent des très bonnes perspectives dans certaines zones, comme pour certains  producteurs de la région Centre qu’accompagne Terres Inovia ».

En conclusion, Sébastien Windsor, vice-président de la Fop et président de Terres Inovia, a déclaré : « Cet état des lieux révèle [...] que les conseils délivrés par Terres Inovia qui visent à obtenir une levée précoce, avec un système racinaire bien développé dans un contexte de fourniture d’azote continu par le sol, ont à nouveau montré toute leur pertinence notamment dans les secteurs de petites terres. Dans un contexte de forts débats autour de l’évolution des pratiques culturales, pouvoir disposer de conseils judicieux et adaptés est un véritable atout pour les producteurs et pour l’ensemble des acteurs de la filière. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous