Publi-information

Nourrir ses cultures et préserver l’air

De l'ammoniac perdu dans l'air, c'est de l'azote en moins pour les cultures. Par ailleurs, la volatilisation ammoniacale est un fléau environnemental qui nuit à la santé humaine, aux écosystèmes naturels et à la biodiversité. Limiter les émissions d'ammoniac profite donc aux agriculteurs et à la société. Des solutions existent et la récente directive européenne sur les plafonds d'émission implique de respecter les engagements de réduction de l'ammoniac fixés au niveau national.