Publi-information

Les solutions en conditions difficiles La souplesse de positionnement, un avantage proposé par certains herbicides

Basf

Etat du sol, météo, … : les conditions ne sont pas toujours idéales pour pratiquer un désherbage classique de post-semis pré-levée. Pour éviter tout problème d’efficacité ou de sélectivité, il peut être intéressant d’opter pour un herbicide pouvant être utilisé aussi bien en pré-levée qu’en post-levée précoce.

Colza(©BASF)

Sol caillouteux ou très motteux, battant ou très filtrant, menace de fortes précipitations… Pour de multiples raisons, le désherbage habituel de post-semis pré-levée du colza peut être mis en difficulté.

Les conditions défavorables aux herbicides de post-semis pré-levée

Il existe 3 types de conditions défavorables aux herbicides de post-semis pré-levée

  • En cas de sècheresse, l’efficacité sera aléatoire car les herbicides de post-semis pré-levée agissent au niveau des racines et ont besoin d’eau pour agir. De plus, la levée de la culture et des adventices sera hétérogène, rendant complexe le choix du positionnement.
  • Au contraire, en cas de précipitations importantes, les herbicides risquent d’être lessivés, ou entraînés en profondeur dans le sol, au niveau des racines du colza, ce qui peut entraîner des phénomènes de phytotoxicité. Ce phénomène sera exacerbé par des sols filtrants.
  • Enfin, les sols très motteux ou caillouteux ne recouvrent pas toujours correctement les graines de colza, qui entreront alors en contact avec les herbicides et, là aussi, des phénomènes de phytotoxicité peuvent être générés par l’applications d’herbicides de post-semis pré-levée.

La solution : désherber en post-levée précoce

Face à ce type de difficultés, nous conseillons de recourir à des herbicides pouvant être utilisés aussi bien en post-semis pré-levée qu’en post-levée précoce.

La post-levée précoce (70% des colzas au stade cotylédons, souvent appelé stade rayonnant) permet :

  • Dans les situations sèches, d’attendre le retour de conditions favorables aux herbicides racinaires. L’herbicide pourra alors être pulvérisé, même si la culture a commencé à lever.
  • Dans les situations où un orage important est attendu, d’esquiver l’orage, pour appliquer l’herbicide par la suite, sans craindre que le colza ait levé entre-temps.
  • Enfin, pour les sols fragiles, une stratégie de fractionnement de l’apport d’herbicide (une partie en pré-levée, le complément en post-levée précoce) permet d’augmenter la sélectivité des herbicides utilisés.

Autres atouts d’une solution herbicide souple :

  • Ne pas se faire surprendre lorsque les colzas lèvent rapidement. Et ainsi éviter à certains agriculteurs de renoncer à leur application de pré-levée, car les colzas sont au stade « pointant » au moment où ils avaient prévu d’intervenir.
  • Contre le coquelicot, en particulier, l’application fractionnée d’un herbicide efficace permet de mieux gérer les levées échelonnées.

Réussir le désherbage de son colza

Retrouvez tous les conseils de BASF pour optimiser son colza sur opticolza.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également