; Une bactérie à pulvériser capable de fixer l'azote de l'air assimilable
Publi-information

Un atout accessible à toutes cultures L'azote de l'atmosphère pour compléter les engrais de synthèse

Corteva Publi-information

Les légumineuses ne sont plus les seules à fixer l'azote de l'atmosphère ! La recherche a mis au point une solution naturelle, qui permet aux autres espèces végétales de fixer une quantité significative d'azote dans leurs parties aériennes, qu’elles sont capables de valoriser directement. Blue N / Utrisha N devient un atout de poids pour la fertilisation azotée.

Colza à l'automneÀ l’automne, au stade 6 feuilles, pour les colzas limitants, l’objectif est d’apporter un « relais » de fertilisation azotée afin d’aider la culture à éviter les faims d’azote, dynamiser la reprise de végétation en sortie d’hiver et gérer les stress abiotiques et biotiques. (©Corteva)

Le principe de Blue N / Utrisha N est simple et déjà homologué très largement, en agriculture conventionnelle comme en bio : grandes cultures, cultures légumières (excepté les légumes feuilles pour le moment) et cultures fruitières. Une bactérie, appliquée par pulvérisation foliaire, pénètre par les stomates des végétaux, colonise les parties aériennes et y fixe l'azote atmosphérique, assimilable ensuite par la plante. 

Dans un contexte de flambée des prix des engrais, une solution qui fixe 30 unités d'azote atmosphérique par hectare, en moyenne, ne devrait pas passer inaperçue ! Surtout quand le coût de mise en œuvre ne dépasse pas 1 euro l’unité. C'est le miracle accompli par cette bactérie découverte en Espagne : une "énergie verte" qui pourrait remplacer à moindre coût une partie de la fertilisation traditionnelle, même si ce n’est pas encore la recommandation de Corteva, qui cible plutôt un déplafonnement de rendement (apport non comptabilisé dans le PPF).

C'est une solution "pratique". Un produit naturel à un prix plutôt stable d’1 euro en moyenne par unité d'azote valorisée (contre plus de deux euros actuellement pour les engrais azotés de synthèse). Un approvisionnement simplifié : 330 grammes/ha de poudre à diluer contre environ 100 kg d'engrais.

Un procédé naturel démultiplié

Tout repose donc sur l'action de la bactérie "Méthylobactérium symbioticum". Une simple bactérie, dite endophyte, c’est-à-dire qui colonise le feuillage de la plante. La bactérie déposée à la surface des feuilles est alimentée par le méthanol que produisent les plantes. Elle s'en nourrit pour assurer une colonisation qui prend 7 à 10 jours. La fixation de l'azote, elle, débute dès les premiers jours et les premières assimilations sont effectives au bout de 7 jours.  

Le mode d'application est simple, les conditions précises

Les conditions d’application sont un critère essentiel pour le développement optimal de la bactérie. Ainsi, les périodes de gelée autour de l’intervention sont à éviter. Les heures qui suivent le lever du jour sont les plus propices pour que les stomates soient ouverts. La température du jour doit rester comprise entre 10 et 25°C sur une période de 7 à 10 jours. Pour aider au bon positionnement de la spécialité, un Top Traitement a été mis en place. Il réunit tous les critères d’application pour optimiser son efficacité (disponible auprès de votre contact Corteva sur le terrain).

Rendement et qualité

De cette rigueur d'application du Blue N / Utrisha N dépend son potentiel. Les essais menés sur le blé (5 essais en micro-parcelles en 2021) font ressortir un gain de rendement de 2,4 q/ha, sans diluer le taux de protéines. La prochaine étape consiste à travailler l’apport de Blue N / Utrisha N sur colza à l’automne au stade 6 feuilles en visant une stratégie « levier agronomique ». Pour les colzas limitants (faible biomasse et/ou mauvaises conditions de semis), l’objectif est d’apporter un « relais » de fertilisation azotée afin d’aider la culture à éviter les faims d’azote, de dynamiser la reprise de végétation en sortie d’hiver et d'apporter un outil supplémentaire pour la gestion des stress abiotiques et biotiques (attaques de larves d’altises). Blue N / Utrisha N pourra également être appliqué en sortie d’hiver en stratégie « déplafonnement de rendement ». Les travaux sont en cours sur cette campagne pour définir le gain d’unités d’azote réalisé. Autant de bonnes raisons de s’intéresser au Blue N / Utrisha N.

Nota bene : Nous vous rappelons que seul un conseiller indépendant est autorisé à vous apporter tout conseil adapté à votre parcelle.

Utrisha® N : WP – poudre mouillable, contenant Methylobacterium symbioticum souche SB23 : 3 x 107 UFC/g. AMM n° 1200284 – Symborg Business Development S.L. Contient Methylobacterium symbioticum. Les micro-organismes peuvent provoquer des réactions de sensibilisation. Responsable de la mise en marché : Dow Agrosciences Distribution S.A.S, Bâtiment Equinoxe 2 - 1B avenue du 8 mai 1945 - 78280 Guyancourt. . Utrisha® Marque déposée de Corteva Agriscience et sociétés affiliées. © 2022, Corteva. Mars 2022.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Chargement des commentaires


Publi-information