Publi-information

Revue des réseaux Récolte des colzas : de bonnes surprises côté prix et rendements !

Corteva

Marquée par des rendements allant jusqu'à 50 quintaux par secteurs et des prix qui atteignent des sommets, la récolte du colza progresse partout en France. Embarquez pour un tour de plaine consacré à l’or jaune (ou noir), vu des réseaux.

La récolte du colza est bien entamée et malgré une campagne 2020-2021 ponctuée d’aléas, les résultats sont là ! Si certains, notamment dans les régions de l'est, ont choisi de retourner leurs parcelles, à peu près partout ailleurs "l'or jaune" a résisté au sec, aux pluies et au gel. C’est maintenant "l'or noir" qui remplit les bennes et les silos, comme vous êtes nombreux à nous le raconter sur les réseaux.

Profitant de conditions météo favorables, la moisson a débuté fin juin-début juillet par l’ouest de la France. Les coupes sont allées bon train, permettant de rentrer presque toutes les graines avant l’arrivée des pluies. Ailleurs, beaucoup d’entre vous ont privilégié leurs blés, mais encore une fois les colzas ont su patienter. La récolte s’est reportée sans difficulté sur les derniers jours de juillet (même si à certains endroits le sol collait un peu).

Bien que toute la sole ne soit pas encore récoltée, notamment dans le nord où une grande partie des colzas est toujours sur pied, les premières estimations livrées par Agreste s’élèvent à 3 millions de tonnes. Les rendements sont globalement bons avec des contrastes selon les régions. Cette année, ce sont les régions de l’ouest qui se hissent sur la plus haute marche du podium : en Poitou-Charentes, on atteint jusqu'à 45-50 quintaux hectares dans certains départements. Pas mal ! En Centre-Val de Loire, les résultats se tassent autour d’une moyenne de 30 q/ha tandis qu’en Bourgogne et dans l’est, c’est le grand écart avec des parcelles affichant tantôt 20 quintaux, tantôt 50.

Côté qualité, le remplissage donne satisfaction. Par endroits on a observé des siliques tachées, ou des grains germés sur pied mais rien qui n’ait franchement impacté la qualité des graines et 2021 est bien partie pour faire oublier les déceptions passées.

Certains d’entre vous qui avaient annoncé arrêter le colza ont retrouvé le sourire et les intentions de semis pour l’année prochaine sont encourageantes. Vous êtes nombreux à avoir commencé à préparer les sols pour les semis.

Cerise sur le gâteau, les prix ont atteint des records historiques : plus de 600 €/t au printemps sur la récolte 2020 et 530 à 550 € tonnes en juillet ! Tous les maillons du marché des oléagineux sont tendus. La canicule qui sévit sur les plaines nord-américaines fait souffrir le canola, les stocks mondiaux de palme et de soja sont au plus bas et le pétrole a grimpé. Les marges sont excellentes. Le colza ? De l’or on vous dit !


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Chargement des commentaires