Publi-information

Fiche pratique Reconnaissance des adventices : le coquelicot

Corteva

Le coquelicot est sûrement la mauvaise herbe la plus connue et l'une des plus répandues. Elle symbolise, à tort, la nostalgie d'une agriculture révolue alors qu'elle revient chaque année. Sa ténacité provient de sa production semencière élevée et de la longévité de ses graines. Retrouvez dans cette fiche les clés d'identification du coquelicot.

Coquelicot dans une culture de colza.Coquelicot dans une culture de colza. (©Corteva)

COQUELICOT Papaver rhoeas

Le reconnaître :

Cotylédons linéaires de petite taille et fugaces. Rosette caractérisée par des feuilles alternes, très polymorphes. Confusion possible avec la capselle qui possède des poils étoilés sur les feuilles et des cotylédons losangiques.

CoquelicotPlantule de coquelicot (©Corteva)

Le connaître :

  • Plante annuelle
  • Dormance primaire élevée
  • Longévité de la graine dans le sol = 30 ans
  • Nombre de graines par plante = de 20 000 à 130 000
  • Préférence pour les sols limoneux et argileux

Calendrier de développement du coquelicot.Calendrier de développement du coquelicot. (©Corteva) 

Répartition géographique :

Répartition géographique du coquelicot.Répartition géographique du coquelicot. (©Corteva) 

Le gérer :

Rotation des culturesLabour

Déchaumage
et faux-semis

Lutte chimique
Efficacité

Légende couleursBonMoyen ou irrégulierNul ou non-pertinentInsuffisant ou aléatoire

En savoir plus : 

>>> Le laiteron rude

>>> Les géraniums

>>> Le vulpin des champs

>>> Le chardon-marie

>>> Le ray-grass d'Italie

Nota bene : Nous vous rappelons que seul un conseiller indépendant est autorisé à vous apporter tout conseil adapté à votre parcelle.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Chargement des commentaires